Une cérémonie d'hommages aux victimes du vol qui assurait la liaison entre Ouagadougou et Alger a été organisée au salon d'honneur de l'aéroport international d'Alger Houari Boumediene hier lundi à Alger. Cette cérémonie de présentation des condoléances aux familles des victimes a été faite dans la présence des ministres algériens, la ministre de la solidarité nationale de la famille et de la condition de la femme Mounia Mselem, le ministre des affaires étrangères Ramtane Lamamra, , le ministre des transports Amar Ghoul, le ministre de la communication Hamid Grine, le ministre des affaires religieuse Mohamed Aissa, le premier ministre Abdelmalek Sellal, et le président directeur générale d'Air Algérie, Mohamed Salah Boultif.

Publicité
Publicité

Pour accompagner les familles des victimes de ce crash de l'avion de la compagnie espagnole Swiftair affrété par Air Algérie jeudi dans le nord du Mali, le premier ministre algérien Abdelmalek Sellal a instruit les autorités locales de prendre des mesures pour aider les familles des victimes à surmonter ce drame, les accompagner et être en solidarité avec eux. A cet égard, un accompagnement psychologique aux familles touchées par cet accident a été assuré par les différentes structures après les instructions qui ont été donné par la ministre de la solidarité nationale, de la famille et de la condition de la femme. En outre, les autorités religieuses ont décidé en accord avec ces familles d'effectuer la prière de l'absent à travers toutes les mosquées du pays vendredi prochain pour permettre aux proches des victimes de faire leur deuil.

Publicité

Il a été décidé que le rapatriement se fera dès que l'opération d'indentification sera faite, pour cela, cette équipe partagent ce travail avec les experts et spécialistes français et des autorités maliennes souligne l'agence Algérienne APS. Selon la même source, les boites noires qui ont été trouvées dans les lieux de l'accident ont été remises au bureau d'études et d'analyse français par l'aviation civile algérienne. A la suite de ce drame, conformément à la tradition musulmane le président de la république algérienne Abdelaziz Bouteflika a décrété un deuil national de trois jours pour exprimer le respect et la solidarité aux familles des victimes.