Le Code du Statut Personnel (CSP)

Promulgué le 13 août 1956 par décret beylical puis entré en vigueur le 1er janvier 1957, par le leader Habib Bourguiba, un code qui représente une victoire des plus fameuses et des plus courageuses de l'ancien leader et chef de l'Etat Habib Bourguiba. Le Code du statut personnel est l’un des actes les plus fameux du Premier Ministre et futur Président Habib Bourguiba cinq mois après l’indépendance. A partir de ce jour, la femme jouit d’une place inédite dans la société tunisienne et dans le monde arabe, abolissant la polygamie! Créant une procédure judiciaire en cas de divorce et le consentement mutuel des deux époux est obligatoire pour agréer le mariage.

Le Père de la Nation - le Leader Habib Bourguiba

Jamais sans l’engagement personnel d’un homme d’Etat, magistrat suprême de surcroît ! Une réforme spectaculaire qui nécessitait un Leader, déterminé, courageux, avisé pour le faire, et qui d’autre que le Leader si estimé, si populaire, Habib Bourguiba.

Publicité
Publicité

A cette époque, la société tunisienne, n’était pas encore assez mûre pour pouvoir assimiler la grandeur d’une telle décision avant-gardiste. Le «Père de la Nation» était un politicien avisé, il savait qu’une partie considérable des hommes n’accepteront pas facilement cette décision révolutionnaire.

Les grands esprits de l’élite tunisienne de l’époque, notamment les grands réformateurs comme, Tahar Haddad, Ali Bach Hamba, et le Cheikh Mohamed Tahar Ben Achour,  avaient presque le même esprit, mais n’osaient jamais le proclamer, il fallait un leader, jouissant du respect de son peuple et de son admiration. Une grande résistance de ses opposants qui ont voulu s’appuyer sur la religion pour l’empêcher d’instaurer cette réforme, mais Le Leader, n’en avait cure, contrairement à leurs dires, Habib Bourguiba était attaché à l’islam, dans ses vrais principes qui incitent l’être humain à la dignité (hommes et #Femmes) à se développer, à s’instruire et à se respecter mutuellement. Il fallait son esprit moderne pour précipiter et imposer cette réforme vaille que vaille.

Publicité

Profitant à l’époque et judicieusement, de l’absence du Parlement pour éviter le vote, et mobilisant des campagnes de sensibilisation à travers tout le pays.

La Femme Tunisienne digne et fière

Dès lors la femme Tunisienne ne cesse de progresser et d’être un agent d’équilibre social et économique dans son pays. Dès lors, la femme Tunisienne est devenue digne et fière, participant activement au développement de son pays, dès lors, la femme Tunisienne a appris à valoriser ses acquis par la labeur, et s’active actuellement à préserver et consolider ses acquis politiques, économiques et sociaux. La clairvoyance, l’intelligence, la détermination et le charisme de Bourguiba ont gagné la partie et Habib Bourguiba relève ce grand défi pour hisser la population Tunisienne au modernisme qui demeure à ce jour tant jalousé. On n’a qu’à jeter un coup d’œil sur la situation des femmes dans les pays frères où les dirigeants n’ayant pas le même courage et la même clairvoyance du leader Bourguiba, pour donner à la femme sa place normale et essentielle dans la société, afin de bien apprécier la courageuse réforme du Leader Habib Bourguiba.