1711 cas de fièvre Ebola a été enregistré par l’OMS en Afrique de l’ouest, parmi lesquels 932 sont décédés. Le premier domicile a été découvert en Guinée, mais la maladie s’est propagée très vite en sierra Leone et au Liberia. Au Nigéria, neuf cas ont été découverts qui compte déjà un premier décès. L’OMS est inquiétée par la vitesse de propagation de cette épidémie dans la région de l’Afrique de l’ouest.

Le virus Ebola se répand comme une trainée de poudre en guinée, en sierra Leone et au Liberia. Jusqu’à l’heure actuelle, aucun cas n’a été détecté en Algérie. Pour faire face à toute éventualité, le ministre algérien de santé a déjà instruit les autorités sanitaires, « le ministre a mis en place des dispositifs de prévention et d’alerte » a déclaré le Dr Amrani, directrice de la prévention socio-environnementale au ministre. Pour renforcer la vigilance, l’Algérie a installé un cordon sanitaire aux frontières.

Pour faire face contre la propagation de cette épidémie, des mesures de prévention ont été installées, des équipes médicales ont été mobilisées par l’occasion sur les zones frontalières, et au niveau des aéroports, des opérations de recherche et de diagnostic seront menées au niveau de ces localités.

Lors d’un forum organisé par le quotidien algérien DK news, le docteur Derrar Fawzi, un responsable scientifique à l’institut pasteur d’Alger a déclaré « le pouvoir épidémiologique de ce virus ne peut pas se développer spontanément en Algérie parce que les conditions climatiques ne le permettent pas » mais il n’exclue pas une éventuelle apparition de ce virus.

Le docteur a jouté qu’il faut prendre des mesures urgents au niveau des aéroports afin d’éviter le contact avec les personnes en prévenance des pays ou le virus a été déjà détecté.

La prévention contre cette maladie a été réanimée immédiatement après sa rapide propagation dans certains pays africains, un contrôle sanitaire a été mis en place à l’aéroport de Tamanrasset. Le directeur par intérim de ce secteur a précisé que des opérations de prévention consistent aussi à sensibiliser les habitants issus des localités frontalières et les passagers vers les pays africains sur les risques qui présentent cette épidémie contagieuse. Il ajoute qu’aucun cas de fièvre Ebola n’a été détecté à ce jour dans le territoire de la Wilaya de Tamanrasset.

Sur ce sujet, l’Algérie dispose d’un atout puisque elle ne propose aucune liaison aérienne avec les pays touchés par cette maladie, le Docteur Amrani a affirmé que le ministre de la santé prend la menace très au sérieux. De son côté Dr Derrar a expliqué que la propagation de cette épidémie est dû au non-respect des mesures de sécurité et d’isolement.