La Tunisie a subi une dure épreuve ces trois dernières années après la révolution de 2011, la troika a échoué dans tous les domaines, rien ne va plus, et il fallait y remédier.

Actuellement,  le Chef du  Gouvernement Mehdi Jomaa a pris le taureau par les cornes, des mesures sécuritaires exceptionnelles, malgré les difficultés financières suite aux désastres de la troika. On voit dans le nouveau gouvernement de la persévérance, de la ténacité et de la volonté de sauver l'économie et la sécurité du pays, les deux facteurs inséparables et indispensables pour le développement et la stabilité du pays.

Dans ce cadre notamment, le Chef du gouvernement a effectué une visite-éclair en Algérie, afin de coordonner avec le pays frère la mise en place d'une stratégie de lutte contre le terrorisme, suivi aussi de celle de fermer les mosquées intégristes, la suspension de certaines associations caritatives accusées de financer les activités terroristes.

Publicité
Publicité

Toujours dans son souci d'éviter au pays toute catastrophe sécuritaire, le Chef du Gouvernement, sous sa présidence, a créé une cellule de crise, son rôle est de suivre de près la situation sécuritaire dans le pays, les travaux de la crise sont quotidiens et assidûment suivis, des mesures quotidiennes et exceptionnelles confirmant l'état d'urgence que nécessite la lutte contre le terrorisme. Une stratégie qui essaie par les moyens, si modestes soient -ils, de faire face énergiquement au terrorisme.

La présidence du gouvernement subi un emploi de temps extrêmement chargé, mais la bonne volonté, le sens du patriotisme, et la persévérance n'y manquent pas.

Tout est mis à disposition pour passer cette étape critique dans les meilleures conditions possibles, on  sent bien un regain d'optimiste et de confiance, on sent un nouveau souffle, une disposition à ne rien épargner pour réussir la période de transition démocratique.

Publicité

Le défi est lancé, et rien n'arrête un gouvernement aussi déterminé et audacieux, un air nouveau règne,  celui de la confiance dans les aptitudes du Gouvernement de Mehdi Jomaa. 

Bravo à notre Gouvernement et espérons qu'il ne lâchera pas prise.