Les avancées réalisées ces dernières années dans le secteur des technologies de l’information et de la communication sont en train de changer notre mode de vie d’une façon que nous n’aurions jamais pu imaginer. Ces avancées ont permis l’apparition de nouveaux moyens de communication qui permettent d’échanger des données et d’effectuer des transactions commerciales uniquement à l’aide d’un ordinateur, ce qui transforme énormément l’environnement économique et social de la société. Ces nouvelles technologies, dont l’#Internet est la plus importante en matière d’impact sur les personnes et les entreprises, sont combinées de la façon qu’elles permettent de rapprocher des millions de personnes situées dans tous les coins du monde. L’information peut se répandre plus rapidement et plus largement que jamais auparavant. Grâce à l’internet, nous pouvons communiquer à toute heure, nous pouvons consulter tout type d’information, il est même possible de commander les produits et les acheter via cette boîte magique, C’est ce qu’on appelle le commerce électronique.

Le commerce électronique n'est pas une nouvelle technologie, mais c'est un concept commercial, économique, qui exploite les nouvelles technologies, Il suit les mêmes principes que le commerce traditionnel mais en utilisant les technologies de l’information et de la communication en général et l’internet en particulier. Bien que le commerce électronique connaisse un développement fulgurant dans le monde. En Algérie, il est encore à ses balbutiements

L’Algérie n’a pas encore pris l’initiative de créer un environnement plus au moins approprié pour l’application de ce type du commerce, ce qui place l’Algérie derrière ses voisins en cette matière. Ce retard est lié à un ensemble d’handicap parmi les : l’absence d’un code qui encadre le commerce électronique et le paiement électronique laisse ce domaine paralysé et sans avancement, l’Algérie doit assurer une infrastructure favorable et créer l’environnement nécessaire pour pousser le commerce électronique vers l’avant, en outre, le débit de l’internet qui reste encore faible pour une telle pratique, s’ajoute à cela, l’absence d’une culture numérique et la réticence du consommateur algérien envers le commerce électronique.

Les enjeux et les défis sont certainement considérables mais l’hésitation et la négligence de ce type du commerce ne sont certainement pas une solution, le commerce électronique est vraiment un outil primordiale pour stimuler la croissance économique, et aussi un moyen incontournable pour la conduite des affaires. Notons aussi qu’il y a une culture ouverte aux technologies de l’information et de la communication qui a commencé à s’installer au fur et à mesure en Algérie, les Algériens sont de plus en plus ouverts à l’internet surtout ceux de notre génération, seulement naviguer sur internet ne veut pas dire que l’internaute est prêt à acheter parce qu’il doit s’assurer sur le moyen de paiement qui est mis à sa disposition afin d’effectuer l’achat. Mais puisque le paiement électronique n’existe pas en Algérie ce qui résulte que la confiance numérique ne pourra pas être installée, comment elle pourra être installée s’il n’y a pas le facteur important qui transforme le commerce en commerce électronique.