Hervé Gourdel part faire du trekking en Kabylie.

Rien d'anormal à ce que cet alpiniste chevronné veuille découvrir les trésors montagneux dont regorge ce magnifique pays.

La Kabylie, terre d'hospitalité et savante des valeurs humaines.

La Kabylie, pays des hommes libres aux hauts monts d'Afrique.

Effroi, d'apprendre son enlèvement par des jihadistes au doux nom de "Jund al-Khilafah".

Stupeur d'apprendre que le quai d'Orsay savait cette région de l'Algérie, grouillante de groupes terroristes.

Celle-ci et d'autres comme indiqué sur le site la diplomatie française:

"De manière générale, en raison de la persistance d'un risque terroriste élevé dans la région (cf.

Publicité
Publicité

fiche « Infos pratiques » Sécurité au Sahel), la plus grande prudence s'impose à tous nos ressortissants résidant en Algérie ou prévoyant de s'y rendre.

Les déplacements sont en particulier formellement déconseillés à nos ressortissants dans la zone rouge définie par ce site (cf. carte de la rubrique Sécurité), notamment au Sud et à l'Est de l'Algérie.

La plus grande prudence est en particulier de mise dans certaines zones du nord-est du pays où évoluent encore des groupes terroristes. C'est le cas notamment de la wilaya de Tizi-Ouzou..."

Il existe le même type d'alerte pour les autres pays concernés par ce risque.

Hervé Gourdel, s'il avait eu connaissance de cette information, aurait peut-être renoncé à son périple.

D'autant que l'on y apprend, toujours sur le site, qu'à l'endroit de l'enlèvement, onze militaires algériens ont été tués le 19 avril lors d'une attaque terroriste près de la commune d'Iboudrarene.

Publicité

J'ai eu du mal à trouver ces informations sur le site…aussi facile et simple à utiliser que de comprendre comment sont calculés nos taxes et impôts.

Combien de touristes en font autant avant de se rendre dans un pays étranger?

Il a fallu qu'Hervé Gourdel se fasse kidnapper pour apprendre qu'il ne faut surtout pas s'y rendre même pour raison impérieuse!

Au-delà de ce grave manque d'information, pour le moins à son accès, de nos ressortissants se rendant dans un pays étranger, qu'en est-il du sacro-saint principe de précaution si cher à nos poltrons de dirigeants Français?

Il faut un visa pour aller dans un pays hors UE.

On sait que la délivrance d'un visa peut être refusée pour raison politique.

La sécurité de nos ressortissants ne constituerait-elle pas une raison politique légitime?

Suffisamment impérieuse pour que la France rende impossible la délivrance d'un visa par le consulat d'un pays classé par le quai d'Orsay comme "formellement déconseillé"?

Au moins pour toute demande de visa touristique?

Ce serait une action au moins aussi nécessaire que d'envoyer des moyens militaires pour aider ces pays à se défaire de ses barbares fanatiques.

Et tant pis pour ceux d'entre nous qui crierait à la violation des droits et liberté.

Il en va de la défense des intérêts de la France et de ses compatriotes.