L’otage français Hervé Gourdel enlevé dimanche en Algérie a été décapité par ses ravisseurs. Selon une vidéo diffusée mercredi 24 septembre après midi. Hervé, âgé de 55 ans, originaire de Nice, avait été enlevé le dimanche 21 septembre dans la région de Tizi ouzou au nord de l’Algérie par le groupe des terroristes « jund al-khilafa » les soldats du califat qui a prêté allégeance à DAECH « Etat islamique en Syrie et en Irak ». Ils avaient donné un délai de 24 heures au président de la France #François Hollande dans une ancienne vidéo pour qu’il arrête ses frappes aériennes en Irak sous peine d’exécuter le guide en haute montagne Hervé Gourdel. La menace est rapidement passée en action, hier après-midi, le groupe des terroristes a annoncé avoir tué leur otage français.

Hervé Gourdel n’a pas eu de chance. Il a croisé le chemin d’un groupe terroriste. Ce groupe qui avait fait allégeance à l’état islamique il y a à peine une semaine. les soldats du califat reproduisent le même modus operandi pathologique que l’Etat islamique dont ils se réclament.

La mort d’Hervé a été mise en scène dans une vidéo, cette vidéo de l’exécution qui s'intitule "message de sang pour le gouvernement Français" commence par des images de François Hollande prise dans la conférence de la presse durant laquelle il a déclaré la participation de la France à la compagne de frappe contre l’Etat Islamique en Irak. La vidéo montre ensuite l’otage agenouillé et les mains dernières le dos, entouré par quatre hommes armés dont le visage est bien caché. Ou la pauvre victime prononce les mots suivants : « Hollande, tu as suivie Obama » l’un des bourreaux de l’otage prend ensuite la parole et lit un message dans lequel il a dénoncé l’intervention des croisés criminels français contre les musulmans en Algérie, en Irak et au Mali notamment. Et il a attesté qu’au terme du délai accordé à la France pour arrêter ses frappes en Irak contre l’Etat Islamique et sauver son randonneur. Ce groupe de terroriste a décidé de supprimer l’otage Hervé Gourdel pour venger les victimes en Algérie et aussi en soutien au Califat proclamé par l’EI sur les régions qu’il contrôle en Syrie et en Irak.

En réponse aux bombardements contre les positions de l’Etat islamique en Irak, les soldats du califat ne tardent pas à appliquer les ordres et à reproduire à l’identique méthode ultra-radicale. Après les deux journalistes américains Steven Sotloff et James Foley exécutés le mois d’Aout, et le travailleur humanitaire David Haines décapité le 13 septembre, Hervé Goudrel est le quatrième otage occidental assassiné par l’EI à la différence des trois. Mais ce dernier à la différence des autres, il a été assassiné à des milliers de kilomètres du territoire contrôlé par l’Etat islamique.