L'administration Obama a salué l'accord entre les candidats présidentiels rivaux de l'Afghanistan après la formation d'un gouvernement d'unité nationale, en disant que celui-ci marque une « occasion importante » pour l'unité et la stabilité accrue. L'accord, mettant fin à une impasse politique de six mois, est l'aboutissement d'une structure de partage du pouvoir négocié par le secrétaire d'Etat américain John Kerry, qui a dit que la première transition démocratique pacifique en Afghanistan a été assurée.

La Maison Blanche a aussi salué l'ancien ministre afghan des Affaires étrangères Abdullah Abdullah ainsi que l'ancien fonctionnaire de la Banque mondiale et ministre des Finances Ashraf Ghani pour la signature de l'accord, affirmant qu'il « permet de mettre un terme à la crise politique en Afghanistan et restaure la confiance dans l'avenir ».

Publicité
Publicité

Ainsi, les Etats Unis soutiennent l'accord et s'apprêtent à travailler avec la nouvelle administration pour assurer son succès.

Le président Barack Obama a parlé dimanche avec les deux politiciens par téléphone afin de les féliciter pour leur leadership et leur volonté de travailler en partenariat pour promouvoir les intérêts nationaux de l'Afghanistan.

S'exprimant le même jour au siège de l'ONU, John Kerry a réaffirmé le partenariat stratégique de l'Amérique avec l'Afghanistan et l'engagement des États-Unis à continuer à soutenir le nouveau gouvernement.

« Je tiens à féliciter M. Ashraf Ghani, le nouveau président annoncé en Afghanistan, et M. Abdullah Abdullah pour leur acte conjoint de sens politique, pour leur leadership, ainsi que leur volonté de mettre l'Afghanistan et les intérêts du peuple afghan avant leurs intérêts personnels.

Publicité

Ils se sont regroupés dans un gouvernement d'union nationale qui offre une énorme opportunité pour les progrès accomplis en Afghanistan et la signature de l'accord bilatéral de sécurité dans une semaine ou deux et la prise officielle de pouvoir, la semaine prochaine, par le nouveau président pour un véritable programme de l'unité et de la réforme mise en œuvre au nom du peuple de l'Afghanistan », a commenté Kerry.

Selon l'accord de quatre pages, Ghani, qui devrait prêter serment le 29 Septembre, celui-ci partagera le pouvoir avec Abdullah, qui sera nommé chef de la direction. Les deux vont partager le contrôle qui dirige les ministères clés.

Kerry, qui a aidé à la médiation de l'accord de partage du pouvoir en Août, a souligné que ces développements vont ouvrir un nouveau chapitre dans les relations américano-afghanes.