La fête d’aid adha est liée à des rituels et des comportements qui font partie de traditions et coutumes ancestrales. Cet évènement est sacralisé chez les musulmans.

L’odeur d’Aïd qui flotte depuis des jours en Algérie, laisse deviner que cette fête a une importance incontournable pour les Algériens. Les algériens à l’instar des autres musulmans dans le monde célèbre le samedi la fête de l’Aid El-Adha, en procédant au rituel sacrifice du mouton, dans une ambiance de joie, de pitié et de communion.

L’Algérie respire et vit au rythme de cette fête religieuse, Aid El-Adha arrive et ses habitudes et traditions arrivent avec. Avant le jour J, toutes les Algériens se mettent à la préparation. Le chef de famille s’occupe de l’achat du mouton, des couteaux et toute l’artillerie indispensable pour accomplir égorger le mouton. La ménagère, quant à elle, prend en charge le volet cuisine, les épices, les piques à brochettes, le charbon et aussi autres pièces incontournables que sans elles la fête serait incomplète.

Quand le jour J arrive, le matin très tôt, après être purifiées par les ablutions et s’être parés de leurs beaux vêtements, les musulmans se rendent au lieu de prière (mosquée), ils prient deux unités de prière et écoutent le sermon de l’imam qui les incite à craindre dieu et à accroitre les actes d’adoration et de dévotion.

Après la prière, chacun rentre chez soi pour accomplir la sunna du sacrifice au nom d’Allah, c’est généralement au chef de famille de déléguer à un sacrificateur reconnu, d’accomplir la tache sacrificielle, le mouton couché sur le flanc gauche, la tête tournée vers la Mecque. Les familles ayant la possibilité de sacrifier le mouton partageant une grande partie de la viande en respectant la règle de trois tiers en conformité avec la tradition prophétique : un tiers pour la famille, un tiers pour les voisins et les amis et le dernier aux pauvres.

Il faut dire aussi que le sacrifice ne fait pas partie des cinq piliers de l’islam. En effet, ce dernier est considéré comme une tradition recommandée (sunna muakkasa).

La fête de l’aïd adha est aussi propice aux invitations et aux dégustations de délicieux plats variés en famille et entre amis. Les enfants quant à eux, apprécient beaucoup l’Aid Adha, puisque ils ont vraiment gâtés et choyés durant la période festive.

Cette fête est une occasion pour chaque musulman de renouveler sa foi à dieu, c’est un acte par lequel il réalise son propre besoin d’entretenir et de renforcer ses liens entre les membres de sa famille, ses voisins, ses amis, ses proches en oubliant les divergences et en pardonnant mutuellement.