Le département de la Sécurité intérieure des États-Unis commencera ce mercredi à limiter les vols transportant des passagers de trois pays d'Afrique de l'Ouest touchés par le virus Ebola à l'arrivée à cinq aéroports américains.

Le mouvement ne représente qu'une légère modification du trafic aérien en provenance du Libéria, de la Sierra Leone et la Guinée, car la plupart des passagers de ces pays arrivent déjà aux États-Unis au cours des cinq aéroports désignés, où des mesures supplémentaires de dépistage Ebola sont en place.

Les restrictions interviennent alors que la pression de législateurs républicains est croissante concernant le fait de réglementer plus strictement le voyage à partir de ces pays y compris l'interdiction pure et simple.

Publicité
Publicité

Le Secrétaire à la Sécurité intérieure Jeh Johnson a déclaré mardi que tous les passagers en provenance de ces pays seraient autorisés à entrer aux États-Unis que si le dépistage est fait, y compris les relevés de température des passagers.

Ces hubs sont l’aéroport international John-F. Kennedy à New York, l’aéroport international O’hare de Chicago, l’aéroport international Hartsfield-Jackson d'Atlanta, l’aéroport international de Washington-Dulles, et l’aéroport international Newark Liberty.

« Nous sommes constamment en train d’évaluer si des restrictions supplémentaires ou des dépistages ajoutés et des mesures de précaution sont nécessaires pour protéger le peuple américain, et agir en conséquence », a ajouté M. Johnson.

Les statistiques des Centres pour le contrôle et la prévention des maladies montrent que les nouvelles mesures devraient affecter environ neuf personnes par jour concernant le nombre de voyageurs dont les destinations sont à l'extérieur des principaux centres de dépistage.

Publicité

L'agence a déclaré que les cinq aéroports reçoivent déjà 94% des quelque 150 passagers à destination des États-Unis à partir de ces pays chaque jour alors qu’il n'y a pas de vols directs en provenance des trois pays aux États-Unis

Seulement trois grands transporteurs internationaux servent le Libéria, la Guinée et la Sierra Leone: Air France-KLM SA, Brussels Airlines et Royal Air Maroc. La plupart des voyageurs en provenance de ces pays arrivent aux États-Unis en passant par Paris, Bruxelles ou Casablanca au Maroc.