Des échauffourées violentes ont éclaté dans l'un des plus célèbres et encombrés quartiers commerciaux de Hong Kong ce vendredi, alors que des centaines de partisans du régime chinois ont pris d'assaut les tentes et arraché les bannières appartenant aux manifestants pro-démocratie.

Alors que les nouvelles confrontations se sont propagées, des manifestants se sont dirigés à un quartier animé considéré comme l'un des endroits les plus fréquentés de la planète.

Des dizaines de milliers de personnes se sont rassemblées dans les rues de Hong Kong la semaine dernière pour exiger une véritable démocratie dans l'ancienne colonie britannique, y compris un système de vote libre quand il sera question de choisir un nouveau chef en 2017.

Publicité
Publicité

Le chef actuel de Hong Kong Leung Chun-Ying a accepté d'ouvrir des négociations avec les manifestants pro-démocratie mais a défié la demande qu'il démissionne. Lui et ses partisans du gouvernement chinois ont clairement exprimé qu'ils ne reculeront pas face au pire des troubles de la ville depuis des décennies.

La Fédération des étudiants de Hong Kong, l'un des principaux groupes à l'origine du mouvement de protestation, a accusé le gouvernement et la police d'avoir conspiré pour provoquer des attaques contre des manifestants au quartier animé, et ont menacé de se retirer des pourparlers prévus.

Le nombre de manifestants a diminué dans certains autres sites de protestation et autour du quartier financier central quand la pluie est tombée ce vendredi, repoussant les habitants de Hong Kong chez eux.

Publicité

Cependant, les foules se sont aussitôt reconstruites comptant des centaines de milliers de manifestants tard la nuit dans le quartier où les bureaux du gouvernement sont concentrés.

Dans le quartier commercial animé se trouvent des bars, des discothèques et des salons de massage emballés ensemble dans de grands et hauts immeubles. Environ 1.000 partisans de Pékin se sont affrontés avec près de 100 autres manifestants en crachant et en jetant des bouteilles d'eau dans les principales manifestations.