Ces par un communiqué datant du 15 octobre 2014 que le célèbre constructeur au « pays du soleil levant » rappelle 1,75 millions de véhicules dans le monde et particulièrement au Japon pour des raisons techniques dans l'installation des systèmes de freinage et de la défectuosité de la rampe d'injection.

Les défauts de sécurité constatés ont mis en évidence des risques liés à la détérioration progressive de la fonctionnalité des freins, avec un danger accru d'incendie relatif à une non-conformité du processus de freinage. Le rapport a été communiqué par mailing à l'AFP et concerne des véhicules de type berlines (Crown), luxe (Lexus) ainsi que des monospaces (Noah).

Publicité
Publicité

Cette situation de défaut de conformité qui se réitère une quatrième fois depuis le début de l'année 2014 semble être le continuum d'une série noire relative à la sécurité des passagers et du manque de supervisions concluantes. Toyota confirme le remplacement des pièces inadaptées dans 802 000 voitures dont la production depuis 2007 pendant une durée de 5 ans, comprend 704 000 voitures japonaises. Il semblerait que le système de frein perdrait en performance si une intervention de mise à niveau n'était pas réalisée.

En ce qui concerne la pièce permettant l'ingestion du carburant, le constructeur envisage le remplacement d'un joint déficient pouvant provoquer des fuites susceptibles d'incendier le véhicule. Sont concernés 759 000 automobiles conçues depuis 2005 pendant un période de 5 ans, dont 244 000 au Japon.

Publicité

Un défaut de conformité a également été transmis pour l'utilité des réservoirs, d'où une demande de restitution de 190 000 véhicules au Japon.

Aucun sinistre n'a été enregistré à ce jour en conséquence des pièces défectueuses, ce qui témoigne de la prudence réservée du construction. À la suite de ces péripéties successives les autorités américaines ont mis sous surveillance le groupe en menant des investigations sur sa gouvernance commerciale et également sur sa supervision de sécurité. Ce sont près de 11 millions de véhicules qui ont nécessités des interventions ponctuelles de réparation depuis le début de l'année 2014. Toyota s'est alignée au mois de mars pour régler une amende de 1,2 milliards de dollars aux USA, pour insuffisance de sécurité technique ce qui l'exempte de poursuites par la justice américaine. #Automobile