Samedi 25 Octobre 2014, au Palais des Congrès de Yaoundé, ont eu lieu les festivités marquant la célébration de la Journée mondiale de l'ONU et du Congrès 2014 de l'ACNU. 228 Députés Juniors des Nations Unies ont prêté serment. 333 Parents ont confirmé leur intégration au Conseil d'Orientation National. 1430 Sympathisants-Observateurs ont fait le déplacement à travers l'étendue du territoire national pour vivre l'évènement en direct….Le Président Fondateur, FRANÇOIS MBESSE AWOMO aura encore été « brillant » selon les mots du Pr EBENEZER NJOH MOUELLE, Ancien Vice Président du Comité Scientifique de l'UNESCO et ancien ministre de la Communication, Parrain de la Célébration… A l'ordre du jour, la commémoration des Nations Unies, l'évaluation du plan d'action 2013 - 2014 et l'adoption du plan d'action 2014 - 2015.

Publicité
Publicité

Notre journal présent par l'entremise des confrères de : « Tribune des Nations Unies », dans cette édition spéciale, vous replonge au cœur de ce Congrès inédit.

Il était 10 : 00 très exactement quand le Président Fondateur de l'ACNU, le jeune inusable et dynamique MBESSE AWOMO FRANCOIS, entre dans la prestigieuse salle « Tripartite » du Palais des Congrès, sans plus de place assise nulle part. Une brève prière rapidement dite, l'hymne nationale exécutée, suivie de celle de l'ACNU ; voilà la cérémonie déroulée dans ses grandes articulations par le Chef Département des Cérémonies et Manifestations de l'Association. Convié à s'exprimer sur les doubles articulations du bilan de l'exercice social 2013-2014 et du plan d'action 2014 - 2015, le Président Fondateur est d'attaque quand il vient à l'estrade pour parler aux « Autorités » dont il est l'Humble Serviteur, à ses « Invités de marques » son « Peuple des Nations Unies », son « Monde que nous voulons pour le futur », sa « foule citoyenne », à nos « Députés Juniors des Nations Unies » et tous les Amis et Observateurs qui ont voulu, lui rendre ce digne hommage qui, n'est du qu'à tous les Mandela, les Sankara, les Kennedy, les Martin Luthers ou encore les Barack Juniors.

Publicité

L'économie d'une année de dur labeur au chevet de l'ACNU. Deux sessions parlementaires de haut vol : une à Douala dans la capitale économique dans l'adversité la plus rude ; l'autre à Limbe dans la capitale historique, dans une ambiance de détente et de gratitude, la plus bienveillamment exprimée à nos « Députés Juniors des Nations Unies » pour les bons et loyaux services rendus à la jeunesse camerounaise et africaine ; Un camp de vacance « Village des Nations Unies », à Yaoundé, au Campus Universitaire Ndi Samba, qui aura duré deux mois, le temps du renforcement de capacité des Députés Juniors des Nations Unies sur des thèmes aussi variés comme : les droits de l'homme, l'éducation à la citoyenneté, l'apport de la coopération internationale dans le processus du développement du Cameroun ; et qui a connu un succès total avec la participation de 130 Députés Juniors UN venus de toute l'étendue du territoire national. Plusieurs conférences qui auront connu la participation du Ministère de l'élevage et des pêches, de la Justice, de la Santé auront aussi été organisées dans ledit Village.

Publicité

C'est encore au « Village des Nations Unies » que le Conseil Junior des Nations Unies pour les Droits de l'Homme et la Démocratie sera consolidée dans sa démarche de mise en place. Beaucoup d'autres actions entre autres régaliennes auront aussi été organisées.

Il ne s'est pas étendu sur les réalisations mais bien plus sur les perspectives. Un journal des Députés Juniors des Nations Unies à parution bihebdomadaire, en renforcement aux Sessions parlementaires pour vulgariser les idéaux de l'ONU vers un public plus large, dénommé « Tribune des Nations Unies » a été présenté de même que les différents acteurs qui concourent à son envol. Une Coopérative Estudiantine des Nations Unies est en gestation, pour contribuer à la revalorisation du statut de l'étudiant camerounais, dans le concert des Peuples des Nations Unies, avec le truchement des nombreux services qu'elle pourra offrir, en terme de soutien à la bonne alimentation, à la formation académique et l'insertion socioprofessionnelle, à l'accès aisé aux soins de santé, à la promotion des valeurs citoyennes, la lutte contre la corruption en milieu universitaire et des plaidoyers pour l'amélioration du système de traçabilité et de protection des notes ainsi que les étudiants l'ont requis massivement aux Députés Juniors des Nations Unies… il faut ajouter à cette dynamique la mise en place de l'Institut Camerounais pour les Nations Unies, un centre de formation agrée pour la modélisation des Nations Unies, la formation des Députés Juniors des Nations Unies dans les domaines de Coopération Internationale et Organisations Non Gouvernementales, les Institutions Républicaines, le Système des Nations Unies, le Développement humain et l'Agenda Post 2015… Nous ne pourrons clore cette énumération non exhaustive de certaines initiatives déjà en cours de réalisation, sans mettre en exergue au plan structurel, l'avènement des Conseils Juniors des Nations Unies : pour le Développement Economique, pour la Protection de l'Environnement, pour la Communication Sociale ; et cette Caravane Nationale de Communication Préventive sur la Paix et la Stabilité du Cameroun mais encore sur Ebola, cette « épidémie anti-émergence de l'#Afrique ».

Pour dire en somme que l'heure n'est pas au repos mais à plus d'ardeur au travail, plus de détermination et d'engagement à travers l'étendue du territoire nationale pour les Députés Juniors des Nations Unies. Nous pouvons donc comprendre aisément pourquoi l'invité Parrain de la cérémonie était le PR. EBENEZER NJOH MOUELLE, car la législature 2014 - 2015 des Députés Juniors des Nations Unies a été baptisée sous la balise : « De la Médiocrité à l'Excellence Parlementaire » ; le serment prononcé devant les autorités, les parents, les amis, les observateurs et les médias… par ces derniers étant d'accomplir leur exercice social 2014 - 2015 de façon excellente, pour rassurer contre tout soupçon ou dénigrement qui pourrait peser sur leurs performances, capacités ou honorabilité. Il ne fait l'ombre d'aucun doute, la joie de tout un peuple était à son comble, quand le Président Fondateur, Mr. MBESSE AWOMO FRANCOIS, l'Incroyable Président Indomptable de l'ACNU quittait la salle promettant, pour le 7 février 2015 au Palais des Congrès, une session parlementaire inédite et dans les règles de l'art. Comme pour dire que si l'ACNU n'a pas songé à quitter le Palais des Congrès, elle vous y convie à cette date, découvrir, un Jeune-homme, un groupe mis à part dans une Vision du Cameroun qui marche ; découvrir un faisceau de la jeunesse camerounaise qui brille, éclaire et rassure d'un Cameroun véritablement émergent dans le concert des Nations Unies, à l'Horizon 2035.