C’est sous une atmosphère de fête ambiante que Catherine Bakang Mbock, la ministre des affaires sociales, représentant Chantal Biya, la première dame du Cameroun, est accueillie à l’entrée de la fondation éponyme au quartier Messa. Il est environ 11h30.

L’exécution de l’hymne national marquera l’entame des cérémonies dont les articulations et dessous sont présentés au parterre d’officiels, invités et bénéficiaires, par les journalistes Enanga Kébi et Clément Omgba, les maîtres de cérémonies.

L'événement caritatif marque une double commémoration en l’occurrence, la 9 édition de la cérémonie de remise des appuis aux orphelinats et aux structures d’encadrement des personnes handicapées et du 3ème âge, ainsi que le 20ème anniversaire de la fondation Chantal Biya, sortie des fonds baptismaux en 1994.

Publicité
Publicité

Au cours de ladite année, 63 organisations avaient alors bénéficié de la sollicitude de la first lady du Cameroun. En 2014, il revient à une bonne soixantaine de structures d’en bénéficier.

Trois concélébrant dont un représentant de l’Islam, un révérend de l’Eglise Protestante au Cameroun et Prélat venu de la localité de Bakassi, a la lisière Cameroun-Nigéria, pour l’Eglise Catholique, donneront la bénédiction œcuménique de la circonstance.

Quatre intermèdes artistiques ont permis la dégustation du talent de Amina Poulo qu’accompagnaient ses danseurs de petite taille, pour air aux relents de prise en main amoureuse ; il n’en sera pas des moindres pour Man Atata du Mbam qui aura rendu un vibrant « Hommage à la femme », sous des pas de danse bafia savamment exécutés, précédant ainsi le sketch de la sulfureuse Zeinab et ses compères tout aussi de petite taille. L’artiste Guyso Lamour, déclamera l’une composition empreinte de poésie pour la circonstance, tandis que la benjamine Denise Nafa, tout langoureuse, exécutera l’une des chansons de son dernier opus musical, sous les applaudissement nourris du public.

Publicité

Le mot de bienvenue de Luc Assamba, le Maire de l’arrondissement de Yaoundé 2ème , ainsi que les témoignages de la Promotrice de Diligent Home de Kumba ; de Sœur Brigitte Mewoulou du Centre d’Accueil de l’Espoir de Yaoundé et de Sœur Cathérine Nicole II Yondo pour l’Orphelinat MANDRAAP d’Edéa, dans le même sillage, auront loué l’action de la première dame camerounaise. Une action souhaitée pérenne. #Afrique