Cinq ex-délégués du personnel de la CNPS (Caisse nationale de prévoyance sociale) ont entamés une grève de la faim car ils considèrent que la CNPS n'a pas pu prendre en compte l’éligibilité de leur candidature concernant le dernière élections des délégués du personnel qui se serait déroulé le 15 Avril dernier à Yaoundé au Cameroun. En effet leur syndicat n'a pas pu s'aligner durant cette élection ce qui les a contrains à ne pas participer à cette fameuse élection. Parmi ces gréviste se sont retrouvés le sieur Tsanga Messi, Metende Mvogo ou encore Monsieur Mbog entre autres. Ces derniers se sont donc assis devant la clôture de la grande battisse sis en face de la communauté urbaine de la ville de Yaoundé à l'hôtel de ville.

Publicité
Publicité

Ainsi ce jeudi 20 Novembre  le directeur du CELCOM (cellule de communication) de la CNPS monsieur Simon Meyanga à intervenu dans les locaux de la radio Amplitude Fm (103.3 fm) aux environs de 11heures à l'émission "Embouteillages" du célèbre animateur Martinez Zogo. Il a en effet voulu désigner cette imposture de ces fameux grévistes car il se pourrait qu'ils soient nourris par leurs proches(hier autour de 21 heures et très tôt ce matin) ils se sont éclipsés en cachette malgré le fait qu'ils fassent une grève de la faim. Monsieur Simon Meyanga à continué en ajoutant que ces grévistes se définissant comme délégués du personnel seraient aujourd'hui d'ex-délégués car suite aux dernières élections on aurait eu à nommer 120 nouveaux délégués du personnel dont leur nom n'en ferait pas partis.

Publicité

Cette décision du juge du référé aurait donc été sans appel suite à la plainte déposée contre la CNPS. Ils auraient donc saisis le tribunal hors délai. Ce directeur de la CELCOM sur le feux des aveux s'imposa en précisant que selon le juge du référé en matière électorale :

- les élections terminées, les ex-délégués redeviennent de simples employés à la CNPS

- Leur immunité ayant juste une durée de 6 mois à compter de la fin  des dernières élections qui les concernent directement aurait été levée au mois d'Octobre.

- La CNPS a toujours eut à apporter ses besoins partout à travers le triangle national pas simplement dans la ville de Yaoundé ou ces derniers exerçaient.

Selon Simon Meyanga ces 5 ou 6 grévistes s'opposeraient au fait que le DG de la CNPS monsieur  Noël Alain Olivier MEKULU MVONDO AKAME ait validé leur affectation hors de la capitale politique. Ainsi sur le 3300 employés que compte cette entreprise les 5 plaintifs n'auraient pas un réel impact sur le bon fonctionnement de la CNPS. Par ailleurs il n'a pas omit de préciser que parmi les 15 personnes qui constituaient le syndicat les 10 autres auront acceptés leur sort sans broncher.

Ainsi s'est terminé cet entretien qui a tenu en haleine les auditeurs et autres presses de la place.

Publicité

Le seeting de ces 5 plénipotentiaires sera t-il concluant? Ou serait-ce une manœuvre pour écarter certains mauvais grains de l'administration de la part des dirigeants ? Advienne que pourra.





#Internet