Un tribunal sud-coréen a condamné le capitaine d'un ferry, qui a coulé en Avril, tuant plus de 300 personnes à bord et plongeant le pays dans le deuil prolongé et l’introspection, à 36 ans de prison ce mardi.

Le capitaine a été reconnu coupable de négligence grave, mais a également été acquitté d'une accusation d'homicide, qui a affirmé qu'il a évacué les passagers en arrière pendant que le navire coulait.

Les membres de la famille des victimes, dont la plupart étaient des adolescents, ont immédiatement considéré la peine du capitaine et d'autres membres de l'équipage comme trop clémente alors que certains pleuraient et criaient pendant les procédures judiciaires.

Publicité
Publicité

Âgé de 30 ans, l’ingénieur en chef du navire et 13 autres membres de l'équipage ont été condamnés à un maximum de 20 ans de prison. La déclaration du tribunal était que l'ingénieur a été reconnu coupable après une accusation d'homicide parce qu'il a abandonné deux collègues blessés et a échappé du ferry en omettant de prévenir les passagers à ce sujet, même s’ils savaient qu'ils allaient mourir sans aide.

Selon un communiqué, le tribunal a toutefois été clément envers deux autres membres de l'équipage et accusés d’homicide pour le même raisonnement, utilisés pour acquitter le capitaine de l'homicide. Les membres de l'équipage ont obtenu 15 et 20 ans de prison, a précisé le communiqué.

Selon la cour, le tribunal a acquitté le capitaine largement vilipendé de l'accusation d'homicide, pour laquelle il aurait pu recevoir la peine de mort, car il était difficile de croire qu'il savait que ses actions provoqueraient un si grand nombre de décès.

Publicité

La cour a confirmé que le capitaine avait émis un ordre d'évacuation. La Corée du Sud n'a exécuté personne depuis la fin de l’année 1997, bien que ses tribunaux émettent parfois la sentence de peine de mort.

Selon le tribunal, les procureurs et les membres de l'équipage ont une semaine pour faire appel. Les 15 membres de l'équipage chargés de la navigation du ferry Sewol ont été confrontés à la critique publique cinglante car ils se sont échappés du navire en perdition tandis que bon nombre de leurs passagers étaient toujours bloqués à l'intérieur.

Un total de 476 personnes étaient à bord du navire et seulement 172 ont été sauvés. La plupart des morts étaient de jeunes étudiants qui étaient en voyage de villégiature sur une île pendant leur période scolaire.