Les infirmières à travers les Etats-Unis organiseront des rassemblements de protestation et de grèves ce mercredi sur ce qu'ils disent une protection insuffisante pour les travailleurs de la santé traitant des patients atteints éventuellement par le virus Ebola.

Le syndicat des infirmières basé en Californie a dit que les hôpitaux manquent encore assez de combinaisons contre des matières dangereuses qui ne laissent pas la peau exposée et de respirateurs d'adduction d'air filtré suffisantes pour protéger adéquatement les infirmières de l'exposition.

« La préparation inadéquate pour Ebola symbolise l'érosion des normes de soins aux patients en général », a ouvertement déclaré ce mardi le porte-parole du syndicat des infirmières basé en Californie.

Publicité
Publicité

Les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies ont ajouté qu'ils ont commandé des équipements de protection individuelle d'une valeur de 2,7 millions de dollars pour aider les hôpitaux de soins exposés aux patients atteints par le virus Ebola.

Le syndicat des infirmières attend quelque 100.000 infirmières dans plus d'une douzaine d'États américains, à Washington et également dans plusieurs autres pays dont l'Australie et les Philippines pour participer à la journée d'action ce mercredi.

La plupart des infirmières de la campagne ne quitteront pas leur travail mais organiseront des rassemblements et des manifestations pour mettre la question de la protection insuffisante contre l'exposition à Ebola à l'attention du public, a expliqué le porte-parole du syndicat.

Certaines infirmières tiendront une vigile devant la Maison Blanche.

Publicité

Les protestations liées à Ebola ont commencé aux États-Unis le mardi, lorsque le syndicat a confirmé que près de 20 000 infirmières ont commencé une grève de deux jours en Californie.

Leur syndicat local est également bloqué dans les négociations contractuelles acrimonieuses. L'action californienne a ciblé près de 90 hôpitaux et cliniques. Le dernier patient traité pour Ebola a été guéri de la maladie ce mardi.

L'épidémie d'Ebola a tué près de 5.000 personnes en Afrique de l'Ouest, mais une seule personne, originaire du Liberia, est décédée aux Etats-Unis. Les experts médicaux disent qu'Ebola peut être transmis que par les fluides corporels d'un malade avec des symptômes. Les travailleurs de la santé en grève sont membres du syndicat des infirmières, qui représente 190 000 infirmières à l'échelle nationale et qui a valu les éloges et l'attention des médias nationaux pour l'enregistrement des victoires politiques et législatives à un moment où de nombreuses organisations syndicales sont en recul.