Ce 20 novembre 2014 marque le lancement du 13ème congrès couplé de la SOCAPED (Société Camerounaise de Pédiatrie), et de l'UNAPSA (Union des Sociétés et Associations Nationales Africaines de Pédiatrie). Une cérémonie présidé par André Mama Fouda, le Ministre Camerounais en charge des questions de Santé.

« Nutrition de l'enfant africain : Quel bilan à l'aube du 3ème millénaire ? » constitue le thème du congrès qui se tient au Palais des Congrès de Yaoundé, sur les hauteurs du Quartier Nkolnyada. Il rentre en droite ligne avec celui retenu par l'UNAPSA, pour l'année en cours, et qui porte sur les défis après bilan de la situation nutritionnelle chez les enfants africains dans le siècle présent.

Publicité
Publicité

Au cours de ce congrès africain, pas moins de 43 sociétés africaines de pédiatrie sont attendues sur le terrain des échanges d'expériences, de prouesses et observations scientifiques en partage, et bien d'autres aspects liés à la malnutrition ou à la sous-alimentation infantile.

Dans ce sens, il est dores-et-déjà à noter selon des statistiques officielles, que 1/3 des enfants de moins de 5 ans soit environ 171 millions d'enfants dans les pays en voies de développement, présente un retard de croissance, du fait d'une sous-alimentation chronique. La malnutrition pour carence en micronutriment autrement appelée la « faim cachée » touche près de 2 milliards d'individus dans le monde. Seulement paler de malnutrition ne relève pas uniquement d'un déficit à se nourrir.

Publicité

Le contraire, c'est-à-dire une suralimentation, voire les facteurs d'accumulation de matière grasse dans l'organisme humain sont également à prendre en compte. Ainsi tout constat fait, l'obésité a aussi augmenté ces 30 dernières années.

Pourtant, les scientifiques indiquent que les 1000 premiers jours de la vie (de 0 à 2 ans) sont capitaux pour la survie, la croissance et le développement de l'individu (jeune enfant), conditionnant son état nutritionnel et sanitaire futur. Des soins dans ce sens ainsi que des mesures visant une bonne alimentation sont à encourager.

La faim et la malnutrition apparaissent encore à ce jour des défis majeurs, malgré des avancées de la technologie. Aussi, Healthy Kids, un projet de santé infantile par la nutrition a vu le jour, et il consiste en la sensibilisation dans les établissements scolaires, sur les comportements alimentaires tant dans ses milieux qu'en famille.

Ce 13ème congrès SOCAPED-UNAPSA est également l'occasion de la relance de l'organe (presse) scientifique de l'UNAPSA, qui est en perspective. #Afrique #Enfance