Le corps d'un garçon de 6 ans a été retrouvé dans la baie de l'Oregon après que sa mère a appelé la police pour dire qu'elle avait jeté son fils d'un pont, ont indiqué des responsables ce mardi matin. La police a confirmé que déclaré qu'une femme âgé de 34 ans et issue de l'Oregon, avait été arrêté pour avoir assassiné son fils.

Les autorités ont mené une recherche approfondie, avec deux navires de la Garde côtière et un hélicoptère après avoir déclenché le service d'incendie local et les premières interventions pour retrouver le fils de la prétendue mère qui a appelé, lundi soir, la police de Newport à l'Oregon, environ 209 kilomètres de Portland.

Publicité
Publicité

Le porte-parole de la Garde côtière a affirmé mardi matin que le corps du garçon avait été retrouvé. Il a dit qu'un bon samaritain avait appelé après avoir repéré le corps depuis un restaurant et un salon au pont de la baie, incitant un déplacement de 7 mètres par bateau et un appel au service incendie de la Garde côtière pour intervenir sur l'emplacement. « Le service d'incendie est arrivé le premier et a récupéré le corps », a rapporté NBC. « Il s'agit absolument d'une tragédie ».

Le Service de police de Newport a dit que la mère avait été située près du pont et a été interrogée par des détectives avant la découverte du corps de son fils. Selon la police, elle a ensuite été arrêtée pour cause de grave assassinat. La caution a été fixée à 750000 dollars.

Une photo d'identité judiciaire postée par la station NBC correspondait aux apparences de la mère qui a récemment mis en place un appel de fonds, se décrivant comme une mère au foyer pour son fils autiste à Hood River en Oregon.

Publicité

Dans la campagne de financement, la mère a écrit que son mari avait été atteint de la sclérose en plaque et avait une masse dans son tronc cérébral, faisant d'elle « le seul soutien de famille et fournisseur dans une affaire de deux semaines ».

Décrivant comment elle précipita son mari à la salle d'urgence, la mère a écrit que les infirmières avaient dit « qu'ils ne pouvaient pas croire que le fils était autiste alors qu'il était si bien comporté ». L'appel de fonds lié à un blog a aujourd'hui disparu.

« Je prends soin de notre fils et maintenant mon mari travaille à temps plein », écrit-elle. « Je suis dans le besoin et je demande toute l'aide disponible ».

Un profil Facebook identifié comme étant celui du mari, habitant justement à Hood River, en Oregon, montre des photos de lui avec son fils - qui, selon sa chronologie est de six ans - et sa femme, dont le visage correspond à la femme dans la photo d'identité judiciaire prise par la police.