Après les #Soldes et les vide-dressings, ce sont les braderies qui ont mis un terme à cette semaine marquée par des températures très froides.

Cette année, les braderies d'hiver ont débuté le jeudi 5 février pour se terminer le samedi 7. Cet événement populaire qui fête les bonnes affaires avait comme point de ralliement la rue St-Catherine à Bordeaux.
Organisé par la Ronde des Quartiers, cette animation très prisée attire en général toute la région. On y a dénombré cette année plus de 700 commerçants venus de toute la France. Ces derniers ont investi les rues bordelaises, la rue des Trois-Conils et la place de la Victoire afin de prolonger durablement votre plaisir.

Les braderies, ce sont des commerçants disponibles, et attentifs à vos besoins. Venus pour liquider leurs stocks. Des prix avantageux, des affaires de bonne qualité et parfois mêmes insolites. Tout est fait pour séduire le client.  Et même si les vêtements y sont variés, on parle d'un style avant tout hivernal. Les bonnets, gants, et autres vestes en laine faisant fureur.

Un succès mitigé

Mais contrairement aux années précédentes, les rues étaient clairsemées en ces premiers jours de braderie. Car même si les affaires sont bien évidemment au rendez-vous, le froid semble avoir eu raison des Bordelais.

Parmi les commerçants, on s'attendait toutefois à ce succès plus mitigé : "les braderies cette année seront moins bien que celle de l'année dernière", ou "étant donné que les soldes n'ont pas trop marché, on ne s'attendait pas à mieux", telles étaient les réactions de début de braderie.

Et effectivement, l'humeur générale n'était pas à la dépense .Une grande partie des Français ont en effet boudé les soldes et les Bordelais n'ont pas dérogé à la règle. La faute selon certains à des prix  pas assez bradés ou encore à la concurrence de la vente en ligne sur internet. #Magasins #Bordeaux économie

Mais la braderie n'était aussi pas négative pour tout le monde, car vous étiez tout de même nombreux à avoir fouiné, déniché et trouvé votre bonheur parmi la variété de vêtements, d'accessoires et de maroquineries disponibles.

Bref si la braderie n'a pas rempli tous ses objectifs, l'organisation et la diversité des commerçants reste un point positif. Elle a contribué à rebooster le pouvoir d'achat, permettant ainsi aux commerçants d'espérer pour les prochains jours, des ventes beaucoup plus prospères que les semaines précédentes .