Publicité
Publicité
2

De nouvelles images d'une ville ancienne perdue au milieu de l'océan Pacifique ont fait renaître les théories selon lesquelles l'île fictive d'Atlantis pourrait, en fait, être réelle. Les progrès technologiques permettent d’ailleurs aux archéologues d'explorer en profondeur cette ville en ruine, baptisée Nan Madol. Ce nom signifie " espaces entre " en hommage aux canaux de marée et douze digues qui passent à travers les ruines. Cet endroit est d’ores et déjà considéré comme une merveille d’architecture. Nan Madol peut ainsi être considérée comme une Amsterdam située au milieu du Pacifique !

Un reportage diffusé sur une chaîne scientifique révèle de nouveaux clichés aériens du site, qui a été construit au sommet d'une lagune.

Publicité

Mark McCoy, qui dirigeait l'équipe de chercheurs pendant l’expédition, a déclaré que Nan Madol représente une nouveauté dans l'histoire des îles du Pacifique. Il s'agissait de la ville principale d'un ancien pays ou royaume, et elle constituait le centre de la vie politique et religieuse, tout en étant l'endroit où les leaders de l'île étaient enfouis après leur mort.

Les progrès technologiques ont donc permis aux archéologues d'explorer Nan Madol en profondeur, tandis que les images satellites ont fait le reste. Il semblerait, maintenant, que cette ville fut donc la capitale du mystérieux peuple Saudeleur, jusqu'en 1628.

Un peuple mystérieux, digne de l’Atlantide

Le royaume de Saudeleur a passé plusieurs siècles à créer les structures en pierre qui se trouvent encore sur les plus de 90 îles artificielles situées dans un lagon au large de l'île de Pohnpei.

Publicité

La capitale de ce peuple est désormais considérée comme une pure merveille d’ingénierie. Les bâtiments qui composent Nan Madol contiennent plus de sept cent cinquante mille tonnes de roche noire. Les efforts consentis pour bâtir cet endroit magique semblent avoir été gigantesques, puisque les Saudeleurs ont dû en transporter presque deux mille par an, malgré une population d’à peine trente mille âmes et l'impossibilité d'accéder à des techniques de constructions telles que les leviers et les poulies.

La ville, qui a été découverte une première fois en 1928, mais sans avoir été étudiée comme maintenant, a influencé l'auteur H. P. Lovecraft. Celui-ci a prétendu qu’elle est à la base de sa ville fictive de R'lyeh (qu’on retrouve dans ‘’L'Appel de Cthulhu’’). Les interrogations continuent malgré tout, et s’ajoutent aux nombreux mystères de cet univers… [VIDEO]

Nan Madol serait-elle vraiment la fameuse #Atlantide ? #buzz #paranormal