Pendant un temps, le soucis de préserver la planète s'est retrouvé relégué au second plan, derrière des intérêts économiques et politiques principalement. Aujourd'hui, les préoccupations environnementales refont surface et reprennent leur place au coeur des consciences.

Des initiatives écologiques qui rentrent dans les moeurs

De plus en plus de consommateurs cherchent à consommer moins mais mieux tout en respectant l'environnement. Cette tendance "éco-responsable" gagne tous les domaines : on connaissait déjà les évolutions faites en matière d'automobile (voitures électriques, carburants écologiques...), d'habitat (maisons en bois, panneaux solaires, etc.), de transports etc.

Publicité
Publicité

Les villes vertes fleurissent un peu partout dans le monde à l'exemple des pays nordiques tels que l'Islande, la Suède, le Danemark ou encore les Pays-Bas, ainsi que la green attitude, adoptée par la ville de Sydney : pendant l'Earth hour, le courant de la ville est coupé laissant les habitants sans électricité. Mais ces volontés engagées dans le respect de l'environnement s'étendent aussi aux secteurs de la haute-couture, du prêt-à-porter, des cosmétiques ou encore des nouvelles technologies.

Créateurs, stylistes ou encore marques d'informatiques se mettent au vert

Stella McCartney, vegan : Fille de Paul McCartney et créatrice de haute-couture reconnue dans le milieu de la #Mode, Stella McCartney est une écologiste engagée. En 2007, elle lance sa gamme de produits cosmétiques bio Care, 100% biologique et certifiée Ecocert.

Publicité

Ses produits sont fabriqués à base d'ingrédients naturels, ne sont pas testés sur les animaux et ne contiennent ni paraben, ni conservateurs ou composants de synthèse chimique. Membre de la PETA, elle s'est opposée à Karl Lagerfeld en refusant d'utiliser les cuirs, peaux ou fourrures des animaux. Dans ses collections, elle privilégie en revanche les matières naturelles comme le coton organique, la laine anglaise tissée main ou la soie lavée.

Les lunettes innovantes "en bois liquides" de Gucci : Gucci s'inscrit dans ce filon industriel de la consommation consciente de l'environnement. L'entreprise italienne spécialisée dans le prêt-à-porter de luxe a lancé un prototype de lunettes de soleil fabriquées à partir de "bois liquide", avec son partenaire padouan Safilo. Ce matériau inédit se compose de fibres de bois issues de forêts gérées de façon durable, de lignine issue de la production de papier et de cire naturelle. Sa production ne nécessite aucune énergie pétrole et ce matériau est modulable à souhait.

Publicité

La marque a également conçu un nouveau packaging pour ses lunettes en vue de réduire les émissions de CO2 : leur format pliable permet de diminuer la surface de stockage et ainsi de limiter le nombre et le poids des colis à livrer. Petit plus : une notice explicative accompagnée d'une enveloppe avec l'adresse d'un centre de recyclage des emballages est remis au client lors de l'achat.

Asus et l'ecobook. En mars 2007, lors du salon CeBIT en Allemagne, Asus dévoile une gamme de pc portables - ecobook - en Bambou. Encore à l'état de concept, les coques en aluminium sont néanmoins remplacées par des revêtements en bambou, un matériau naturel et biodégradable ; l'aluminium fait partie des métaux les plus polluants à produire. Par ce biais, les ordinateurs deviennent plus écologiques puisque c'est tout une gamme qui devrait être réalisée à partir de ce matériau (écrans, pc portables, boîtiers d'alimentations etc.) D'ailleurs, ses performances sont, elles aussi, plus respectueuses de l'environnement : bien qu'elles soient en hausse leur consommation électrique diminue, et l'écran se dote de leds. Enfin, 50% des composants seraient recyclables et il n'y aurait pas de peintures chimiques pour faciliter leur transformation : un vrai pas pour la planète !

Outre les marques présentées succinctement dans cet article, d'autres marques éthiques proposent des produits de meilleure qualité et plus respectueux de l'environnement ou des animaux : c'est le cas d'Ekyog, une marque de prêt-à-porter française, chic et durable, née en 2003 de l'envie de changer de politique économique. Elle associe des matières naturelles (coton organique, lin, jute) à des coupes soignées. Matt&Nat, quant à elle, est une marque canadienne de maroquinerie. Créée en 1995, elle a pour particularité de fabriquer des sacs en "cuir vegan" (faux cuir) à partir de matériaux recyclées : depuis 2007, la marque n'utilise que des bouteilles d'eau recyclées pour leur confection.

Ainsi, la tendance "éco-responsable" n'est pas à proprement dit "une tendance" ; elle marque un tournant dans les esprits et accompagne les consommateurs vers un mode de consommation plus sain, éthique et durable. #Ecologie #Innovation