S’il y a quelque chose qui nous fait espérer avec plaisir et aussi rêver debout, c’est sans doute le café. Pour ceux qui s’accrochent à leur tasse de café, l’histoire est déjà connue. C’est le copain du matin, du soir, même de la nuit. D’où il ressort que ce spectacle du quotidien gratuit, entre le café et la tasse, joue avec notre imagination et l’envie de voir les choses d’une manière créative. Quant à ce qui se forme chaque fois, il s’agit d’une micro-poésie, d’une poésie du quotidien.  À cet égard, le silence des tasses est supprimé. À travers l’histoire fluide du café - café grec, espresso, capuccino -, chaque fois on a la chance d’allumer l’imagination malgré l’illusion réelle.

Publicité
Publicité

Au moins l’imagination ou la réalité visuelle peut nous permettre de le faire. Ce travail sur la poudre qui reste une fois le café passé semble faire écho à la pensée des enfants dont le monde est plein d’images, de couleurs et d’esprit.               

L’arbre de la vie, le café

Ce n’est pour rien que j’ai choisi cette photo. Quelquefois il y a un arbre après avoir fini mon double espresso. Ainsi s’entrevoit l’histoire passée du rapport entre mon état psychique et l’imagination. Ça coute rien et en plus c’est le message secret du jour ou de son instant privé. Tout le monde en a besoin. À propos d’une première exposition sur les tasses du café et leur histoire, souhaitons-nous, on pense sur le voyage de la mémoire et quand même sur le temps de la peau. Puisque le temps de prendre un petit café, surtout en Grèce, est sacre, c'est-à-dire, rituel.

Publicité

On se souvient aussi, non sans mélancolie quelquefois, que nos civilisations sont mortelles. En guise de conclusion, depuis le début de notre vie urbaine, on se rencontre avec l’odeur du café. Ce n’est pas seulement un produit mais surtout un fétiche. Il nous fait rire, penser vivement, socialiser avec les autres. L’histoire des villes est liée aux petits cafés et leur popularité occasionnelle, comme celle du Café de Flore et Closerie des Lilas.        #Mythe #Bien-être #Consommation