L'Auberge du Père Bise, maison emblématique et mythique du patrimoine culinaire français et de Talloires (Haute-Savoie) fut créée en 1903 par François dit le père Bise. Son fils Marius Bise et son épouse Marguerite ont repris celui-ci en 1928. Marguerite, en cuisine, obtiendra une première étoile en 1931, puis une seconde en 1933 avec l'appréciation.

En 1951 le guide Michelin lui accorde la consécration suprême avec une troisième étoile

En 1985, Charlyne Bise épouse de François Bise, petit-fils du créateur, et son nouveau #Chef Gilles Furtin en cuisine, récupèrent la troisième étoile, perdue entre temps. En 1987, Charlyne va diriger L'Auberge avec sa fille Sophie Bise en cuisine, et elles contribuent au bonheur des clients qui passe un bon moment autour d'une table.

Publicité
Publicité

Mais avant cela Sophie à des envies d’indépendance. Elle partira vers New York chez Jean-Louis Gerin, qui travaillait avec le Chef Guy Savoy. A son retour, elle prend soin de garder sur sa carte les classiques de la maison, réconciliant tradition et innovation, une cuisine de saison, avec les valeurs affectives des générations passées. La page de l’histoire se tourne donc bientôt sur Talloires, au sud-est du Lac d'#Annecy 

Jean Sulpice propriétaire de cette belle demeure

Jean Sulpice est issu d’une famille de restaurateurs depuis trois générations, et natif d'Aix-les-Bains. Ses grands-parents possédaient deux hôtels-restaurants, où il passe son enfance à s'imprégner de l'atmosphère, à humer les bonnes odeurs, à goûter les sauces. L'adolescent rejoint Jean Marin, le chef de l'auberge Lamartine au Bourget-du-Lac.

Publicité

En 1997, alors que le garçon n’a pas encore 19 ans, il part travailler à L’Auberge de l’Éridan à Veyrier-du-Lac, et va découvrir l’univers du Chef Marc Veyrat, qui en fera son second en 1999. En 2002, avec son épouse Magali, il s’installe au cœur de Val Thorens avec l’ambition de monter son propre restaurant gastronomique dans la station la plus haute d’Europe, ensemble ils vont prendre les rênes du restaurant l’Oxalys.

Avec son épouse Magali, sommelière de talent, il propose en salle, des vins en accord avec sa cuisine et fait découvrir des crus savoyards souvent méconnus. Il forme avec son épouse un duo dynamique qui mène une expérience unique dans ce restaurant 2 étoiles et 4 toques au Gault & Millau avec 18 sur 20. Pour l’acquisition de L’Auberge du Père Bise, des travaux de rénovation et d'aménagement, autant pour l'hôtel que le restaurant sont prévus, et ceux-ci devraient durer six mois .Ces changements respecteront la magie et l'esprit du lieu en y apportant plus de confort pour la clientèle, avec un nouvel agencement de la cuisine et de la salle, qui permettra d’accueillir quarante-cinq convives.

Publicité

Jean Sulpice conservera les vingt-trois chambres de ce Relais & Châteaux, il en rafraîchira seize et en rénovera entièrement sept avec pour objectif de passer de 4 à 5 étoiles pour l'hôtel, et récupérer les étoiles du restaurant. Afin de mettre en avant le terroir savoyard et la #Gastronomie et les poissons pêchés dans le lac d’Annecy, les fromages proviendront de Savoie et de Haute-Savoie, le miel sera récolté dans les ruches installées dans le parc de l’Auberge, les plantes et les herbes sauvages seront ramassées directement dans le potager du Père Bise et autour du lac, les morilles proposées sont produites par trois jeunes savoyards dont l’exploitation est située non loin de Coise-Saint-Jean-Pied-Gauthier, et ne seront disponibles que dans les assiettes de L'Auberge du Père Bise. Rendez- vous en Mai 2017 à Talloires à « L’Auberge du Père Bise » avec Jean Sulpice aux commandes, avec en toile de fond la Tournette qui veillera du haut de ses 2400 mètres.