ll arrive parfois que les entreprises de haute-technologie se retrouvent face à des défis plus délicats à résoudre que les aspects techniques de leurs propres produits. C’est le cas des véhicules électriques #Tesla. La firme d’Elon Musk se heurte aux réglementations spécifiques de l'industrie automobile sur fond de résistance protectionniste de certains états. Le #Michigan en particulier qui a des Lois très protectrices, car c’est l'état qui abrite trois grands constructeurs automobiles américains, mais c’est également l'état le plus peuplé des États-Unis qui n'a pas encore de magasin ou de centre de réparation Tesla. En cause, un amendement adopté en 2014 qui stipule que les fabricants automobiles ne peuvent vendre des voitures que par un réseau de concessionnaires franchisés.

Publicité
Publicité

En fait, une Loi qui serait née sous l'impulsion de concessionnaires «General Motors» pour bloquer les autres marques.Tesla a essayé d'ouvrir un centre logistique ou de réparation dans cet état depuis 3 ans, mais toujours n'a pas été en mesure de faire changer la loi. Le fabricant de voitures électriques n’est même pas autorisé à offrir un service résident de réparation à ses 400 propriétaires locaux de véhicules qui doivent se déplacer vers les Etats voisins comme à Cleveland, Ohio, à plus de 300 kilomètres ou à défaut utiliser Rangers (un service de réparation mobile agrée Tesla) pour avoir leur véhicule réparé.

La compagnie ne peut pas plus organiser d’essais sur les routes auprès des clients potentiels. Tesla ne peut compter indirectement que sur une association de propriétaires de ses véhicules qui organise la promotion des véhicules.

Publicité

Ce sont les raisons pour lesquelles l’affaire est actuellement portée devant la Justice américaine. Alors en attendant et pour contrer la Loi locale afin d’afficher sa présence dans l’État du Michigan, Tesla a ouvert un nouveau showroom dans un magasin partenaire Nordstrom (une chaîne de grands magasins ) tout comme elle l’a déjà fait dans d’autres villes des USA. Ce showroom Tesla permet simplement au prospect de voir le véhicule, mais il ne peut toutefois recevoir d’informations tarifaires, essayer ou même commander le véhicule sur place. Si quelqu’un désire acheter un véhicule, il est redirigé sur le site internet de la marque pour passer sa commande en ligne . Des mentions indiquant que le véhicule de démonstration n'est pas à vendre sont même placées dans le Showroom par Tesla afin de prévenir tout contentieux avec les autorités fédérales.

D’autres États font encore de la résistance contre Tesla

Récemment dans l’État de Virginie, Tesla a remporté la bataille contre l'association de concessionnaires locaux et obtenu le droit d'ouvrir son propre magasin à Richmond.En attendant, dans d'autres États, le fabricant n'a pas le droit de vendre directement aux clients.

Publicité

C’est le cas au Texas, dans le Connecticut, ou l'Utha où Tesla n'a pas été encore en mesure de contrer l’interdiction sur les ventes de ses véhicules directement aux consommateurs. C’est bien connu « nul n’est prophète en son pays". Mais il y a des jours où Elon Musk le CEO de Tesla doit parfois se demander si envoyer une fusée avec des passagers sur Mars ou de lancer 4000 satellites dans l’espace afin de créer le plus grand réseau Wi-Fi de la planète n'est finalement pas plus simple que de vendre des voitures aux USA. #Etats-Unis