Que s’est-il réellement passé ? #Samsung n'a pas indiqué les résultats de son enquête interne sur les incidents relatifs au Galaxy Note 7. Mais de leur côté, des ingénieurs indépendants viennent de dévoiler la cause des explosions. Celles-ci seraient dues au design ultra-fin des nouveaux appareils Samsung. C’est du moins ce qui ressort de leurs conclusions présentées sur le site instrumental.ai. La course au design a-t-elle atteint ses limites ? Quelques explications techniques permettent de le déduire. Normalement, le constructeur doit laisser un espace suffisant au-dessus de la batterie pour éviter tout incident ou risque de surchauffe. L’espace dit « de plafond » qui se situe juste au-dessous de la batterie et doit être à minima de 0,5 mm.

Publicité

En démontant un des appareils, les experts indépendants ont constaté que cette marge de sécurité n’avait pas été respectée par Samsung. C’est la raison pour laquelle le Galaxy Note 7 est sensible à la surchauffe ainsi qu’aux pressions répétées sur la coque : deux éléments cumulés qui constituent un risque important. Un risque pourtant pris délibérément par Samsung, selon ces experts, car il est important de laisser un pourcentage de plafond suffisant. Les ingénieurs de Samsung sont manifestement passés outre cette précaution de base et ont écarté le choix d’une batterie plus petite, laquelle aurait réduit l’autonomie de leur Smartphone et l’aurait placé au niveau de ses anciennes phablettes ou de certains produits concurrents. Au surplus, souligne l’expertise, les tests de batteries (qui peuvent parfois s’étaler sur une année) n’ont pas pu être réalisés, raison pour laquelle le danger d’explosion n’a pu être détecté avant la mise en commercialisation du Galaxy Note 7..

Publicité

Publicité

Face au risque important, Samsung prend des mesures draconiennes pour neutraliser les appareils

Suite aux premiers incidents, Samsung à décidé de battre le rappel de plus de 2 millions d’appareils vendus dans le monde et principalement aux #USA. Mais en dépit de demandes réitérées, certains clients ont conservé les appareils. Leur utilisation constitue pourtant un risque important et Samsung souhaite éviter tout problème supplémentaire. Aux USA ou au Canada par exemple, la compagnie Samsung a annoncé une mise à jour logicielle qui permettra prochainement le blocage des téléphones afin de neutraliser définitivement leur utilisation. Cependant certains opérateurs ont fait savoir qu’ils pourraient refuser d’appliquer la mise à jour sur le Galaxy Note 7, se retranchant derrière le risque pour un utilisateur de se voir privé de téléphone en cas d’urgence. #Explosion