La France politique toutes tendances confondues rend hommage à Jacques Chancel qui vient de nous quitter, il avait 86 ans. Chacun loue sa gentillesse, son désir de partager ce qu'il savait et sa culture qui était immense. Désormais, ce très grand journaliste et écrivain va faire une "radioscopie" de l'au-delà...

Jacques Chancel nous aura montré, au fil des années, que radio et #Télévision pouvaient être autre chose que #Musique ou télé-réalité! En outre, il savait à merveille mettre en évidence le talent de ses invités. Dans Le Grand Échiquier, il mêlait musique classique, littérature, divertissement et chanteurs d'aujourd'hui, et il en a fait une émission très populaire... Mieux que personne, il aura mis la culture à la portée du plus grand nombre.

Né en 1928, il a vécu les horreurs de la seconde guerre mondiale, et puis, il a connu la décolonisation... Aimant à la fois la littérature, la musique, les arts, les sports aussi bien que la bonne cuisine, il aurait pu dire, comme les humanistes de la Renaissance, «Je suis homme, rien de ce qui est humain ne m'est étranger».

Passionné de tout, il avait l'art de rendre passionnant n'importe quel sujet

Pour ceux qui ont grandi parallèlement à ses émissions, il s'agit d'une perte d'autant plus marquante. Radioscopie aura connu des invités de marque à son micro, comme Raymond Devos, Alain Prost, Maurice Druon, pour ne citer que ceux-là. Parlons ensuite du Grand Échiquier, qui a à son actif quelques 2878 émissions! Nous pouvions y apprécier Luciano Pavarotti, Angélo Branduardi, Isabelle Adjani ou Bernard Hinault par exemple. 

Jacques Chancel ne prenait jamais l'auditeur ou le téléspectateur pour un débile, il considérait que la culture est un bien commun qui n'est pas réservé à une élite. Une autre passion était le sport et les sportifs, avec un petit faible pour le cyclisme. Il avait compris avant tout le monde que le Tour de France était aussi le tour de la France. En effet, il mettait en valeur aussi bien l'exploit sportif que le joli château du Périgord découvert au bord de la route! Ce qui constitue l'une de ses spécificités. Pour lui, la curiosité était le plus beau des défauts...

Il aura donné tout au long de sa vie publique ses lettres de noblesse au journalisme et mis la culture à la portée de tous. Alors, merci Monsieur Jacques Chancel de nous avoir tant donné.