Sur le territoire d'Israël, le mariage civil n'existe pas. L'on ne peut se marier et divorcer que devant Dieu mais surtout devant les rabbins.

Ce film terrible a été réalisé par un frère et une sœur, les Elkabetz, tous deux israéliens.

Viviane Amsalem lutte des années pour se voir obtenir son divorce qui ne peut lui être accordé tant que son mari le lui refuse. Elle veut divorcer "seulement" car elle est malheureuse. Mais son mari subvenant à ses besoins et ne la molestant pas, et l'absence de preuves compromettantes est suffisante pour maintenir le mariage.

C'est fou, je trouve, de voir qu'aujourd'hui encore des femmes sont littéralement retenues prisonnières de leur mari. Que dans la majorité des pays du monde, l'émancipation des femmes est loin d'être accomplie.

Ce film est bouleversant de sincérité et de vérité. Nous sommes évidemment placés du point de vue de l'épouse, toute en retenue tout au long du film. Elle n'a qu'une envie c'est de hurler, de crier, de se révolter contre cette injustice. Elle est femme et doit donc rester à sa place, victime du pouvoir masculin.

Trimbalée entre les décisions de ces hommes telle une brebis dans la bergerie, elle nous inspire compassion et solidarité. Un jeu d'une justesse incroyable, d'une force étonnante, Ronit Elkabetz nous prend par les tripes du début à la fin.

Les hommes du film, Menashe Noy, Simon Abkarian ou encore Sasson Gabai, sont aussi de grands acteurs qui arrivent à menacer et intimider les spectateurs sans pour autant en avoir l'air. Etre injuste avec une attitude de marbre, voilà leur rôle. Pas facile de transmettre tant d'émotions en cherchant à intérioriser. Donc bravo à eux aussi.

Un drame israélien à la hauteur de leur art et quand on en sort, on veut changer le monde, établir la justice entre les sexe, et accorder le bonheur à tous quand il est à portée de main. C'est un effet sacrément réussi pour un film d'auteur d'un très haut niveau.

http://fr.blastingnews.com/international/2014/12/un-appel-israelien-pour-la-reconnaissance-de-l-etat-palestinien-00196719.html

http://fr.blastingnews.com/international/2014/12/l-etat-palestinien-perd-chaque-annee-306-millions-de-recettes-au-profit-d-israel-00191541.html #Films #Cinéma