On les avait déjà vus lors de l'édition 2012 de la Fête des Lumière, édition durant laquelle les spectateurs les avaient découverts sur la gare Saint-Paul, dans le 5e arrondissement. Comme il y a deux, les Anooki, petits personnages eskimos, ont remporté un franc succès et attiré un public très nombreux, faisant notamment la joie des enfants.

Pour cette édition 2014, les Anooki se sont invités sur une façade de l'Opéra de Lyon, côté place Louis Pradel. Crées par David Passegand et Moetu Battle, les petits personnages maladroits ont su toucher les spectateurs par la jovialité de leur spectacle dans lequel deux d'entre eux s'amusent à rebondir sur la façade du bâtiment, sont pris dans une cascade d'eau, une tempête de neige et entraînent enfin le public dans une danse avec une chorale de leurs compagnons de jeu. Cette animation incorporait également une partie de l'Hôtel de Ville voisin, dans laquelle venait s'écraser un personnage propulsé de l'Opéra (pour la petite histoire, il s'agissait de la fenêtre du bureau du sénateur maire de la ville Gérard Collomb).

Les Anooki ont remporté le Trophée Lumière organisé par France 3 Rhône-Alpes, et ont donc été élus animation préférée des spectateurs votant. La Fête des Lumières a attiré cette année encore 3 millions de personnes dans les rues de la capitale des Gaules. 75 animations étaient visibles sur les quatre soirs de l'évènement. D'autres illuminations comme la boule à facettes géante installée au-dessus de la Basilique de Fourvière ou le champs d'étoiles de la place Antonin Poncet ont été plébiscitées. Les spectateurs étaient même invités à danser sur des airs de musique classique sur la place Sathonay dont tous les arbres portaient des tutus de danseuses. Sur la passerelle du Palais de Justice, un jeu de force était organisé : il fallait taper avec un marteau pour illuminer l'ouvrage puis le palais aux 24 colonnes dont l'animation dépendait de la puissance du coup. L'immense veilleuse de la place des Jacobins a également attiré les curieux.

La fête s'est terminée lundi soir avec les traditionnels lumignons installés à leurs fenêtres par les Lyonnais, véritable essence des festivités en hommage à la Vierge Marie.