La poésie du métal est une imagination de cet artiste hors contexte légèrement avant-gardiste, vu le milieu dans lequel il est amené à évoluer au quotidien. Il s'accapare ainsi des émotions de chacune de ses créations, qui racontent une à une des histoires de reconstitution, de découverte et de mystère.

De par sa stature d'artiste plasticien, Dieudonné Fokou, à travers ses œuvres, nous transporte dans son univers quelque peu rabroué par des sentiments qu'on qualifierait d'un peu révolutionnaires. Cela, vu leur originalité et cette particularité qu'a cette homme de culture de nous imbiber de son esprit créatif.

Ayant fait des expositions un peu partout, il évoquera le fait de pouvoir enfin exposer dans une galerie camerounaise autre que ces instituts autrefois convoités.

La poésie du métal 

Cette nouvelle exposition, nommée La poésie du métal, serait une recherche artistique dans laquelle la soudure et la fonte participeraient en grande partie à l'impression des symboles, textures expressives culturelles.

Dieudonné Fokou, dans son discours, a évoqué le fait que l'Afrique reste toujours enfermée dans ce prisme de guerre tribale de jalousie, et commence peu à peu à perdre son identité car elle abandonne au fur et à mesure ses traditions. À travers ses œuvres, il s'exprime en interprétant à sa manière la façon dont il aimerait que l'Afrique et même le Cameroun, pays dont il serait originaire, pourrait grandir et devenir un continent d'espoir et de réussite.

Pour cette exposition, qui s'est tenue à Yaoundé au musée la Blackitude aux environs de 18 heures, Dieudonné Fokou a fait connaitre vingt de ses œuvres. Parmi celles-ci, nous citerons: Massah Massai, Golden girl, Le culte, Le bienfaiteur, Le sénateur au repos, La richesse intérieure, ou encore Mère protectrice.

À travers ces œuvres aussi significatives, l'artiste a voulu expliquer son ressenti face à cette société africaine asservie par son occidentalisation et par ses pertes d'identité. Il remet en question ce problème d'appartenance, qui n'intéresse pas la jeunesse qui est plutôt versée vers des maux moindres que ceux auxquels elle devrait faire face. Cet exposé représenterait donc un défi personnel, une utopie pour ces âmes perdues, tout en espérant qu'elles retrouveraient l'éclat du jour. Enfin, La poésie du métal reviendrait à faire surgir à nouveau le génie de son impressionnisme pluriel. #Facebook #Internet #Google