Après avoir fêté le nouvel an de l'année du calendrier grégorien et le nouvel an du calendrier hégirien, les Algériens, les Tunisiens et les Marocains s'apprêtent à fêter à fêter le nouvel an berbère. Il tombe le 12 janvier du calendrier grégorien.

Le nouvel an berbère remonte selon une hypothèse à la conquête de l'Egypte par Shashnaq 1er, il correspond également au début du calendrier agricole chez les Amazighs, d'où le fait qu'il est fêté traditionnellement par des rites agraires.

Le nouvel an berbère appelé yannayer, est une fête populaire, familiale, traditionnellement célébrée à travers le grand Maghreb. A l'approche de cette fête, une foule de consommateurs s'agglutinent devant les étals et montre qu'est difficile de résister à la tentation, dans les maisons, la célébration crée une ambiance festive exceptionnelle et consiste surtout à préparer et consommer des repas copieux. une sorte de ragout à base de poulet, une soupe bien épicée, des galettes, des crêpes, des beignets, et une collation composée particulièrement de friandises et de fruits secs, figures sèches, dattes, pommes, noisettes, pistaches, arachides, ainsi que d'autres fruits exotiques. La tradition veut pareillement que les confiseries offertes soient données dans de petites bourses en tissu, préparé à l'occasion, dont le cordon de fermeture sera desserré avec empressement.

La cérémonie du nouvel an yennayer permet aussi aux gens s'assister à des activités culturelles organisées à cet occasion par la direction de la culture qui comprennent des expositions de produits artisanaux ; des concerts de musique, des défilés d'habits traditionnels et des représentations théâtrales. Ces manifestations mettent en relief la richesse culturelle et le patrimoine ancestral algérien.

La célébration de yennayer demeure une tradition transmise de génération en génération, elle se singularisera par un repas spécial que l'on partagera en famille ou en communauté. Bref, le nouvel an berbère est un agréable moment à passer. #Algérie