Vendredi 20 février 2015 : 40ème cérémonie des César. Et pour le César de l'acteur masculin dans un premier rôle : Pierre Niney pour "Yves Saint-Laurent". Pierre Niney, plus jeune pensionnaire de la Comédie Française, maître des sketchs avec sa série "Casting" sur Canal Plus. Physique androgyne, humour subtil, intelligent... Rentre donc bredouille notre ami belge François Damiens, déjà nommé pour un second rôle dans le premier film de Pascal Chaumet, "L'Arnacoeur", où il joue le beau-frère de Romain Duris, un briseur de coeur professionnel.

Différence de style avec Pierre Niney

Quand on met Pierre Niney et François Damiens l'un à côté de l'autre, on a l'impression que sont côte à côte le petit frère préféré et parfait et le grand frère réparateur de mobylettes. Mais l'habit ne fait pas le moine. Certes, le physique de François Damiens le prédisposait sans doute à continuer sa carrière dans ses fameuses et terribles caméras planquées en "François l'embrouille". Ce dernier a tout d'abord officié en Belgique, avant de s'attaquer à la France métropolitaine, puis en Corse dernièrement.

Erreur de communication ?

D'ailleurs, l'émission sur D8 sur ses caméras planquées en Corse, il y a quelques jours, avec un carton d'audience (1,5 millions de téléspectateurs), ne lui a-t-il pas fait défaut lors du vote de l'Académie des Césars ? L'acteur belge de 42 ans n'aurait-il pas dû demander à la chaîne de reprogrammer après les Césars l'émission des caméras planquées ? Voilà le parfait exemple d'une image qui colle à la peau, comme Louis de Funès, qui n'a jamais pu sortir de son personnage colérique et autoritaire.

Son rôle muet ?

François Damiens était nominé pour "La Famille Bélier", où il joue une personne muette. Ceux qui n'ont pas voté pour lui peuvent reprocher qu'il n'avait pas de texte, mais il n'y a pas que le texte dans le #Cinéma, il y a le jeu avec le corps. Jean Dujardin n'a-t-il pas gagné un Oscar avec "The Artist" ? Pourtant depuis le film "La Famille Wolberg", celui-ci lui permet de connaître son premier rôle dramatique dans le cinéma français. On sait comment il est difficile pour un acteur comique, surtout venant de la télévision, de changer de registre. Alors François, fais-nous encore rire ou pleurer ! #Césars 2015