Le 1er mars 1815, Napoléon 1er, qui venait de vivre 10 mois d'exil à l'Île d'Elbe, accompagné de 1 200 hommes, chevaux et armement, débarque sur une plage sauvage de Golfe-Juan. Napoléon a la ferme intention de reconquérir la France et de regagner son titre et sa place sur le devant de la scène française. Il veut regagner Paris le plus vite possible et éviter de combattre les troupes royales. En posant le pied sur la plage il lance : « Salut France, terre de braves ! » Il donne ses ordres au Général Cambronne « Je vous confie l'avant-garde de ma plus belle campagne. Vous ne tirerez pas un seul coup de fusil. Songez que je veux reprendre ma couronne sans verser une goutte de sang… »

À Golfe-Juan, les soldats bivouaquent dans un champ d'oliviers entre le bord de mer et la route de Cannes, l'empereur attend le retour de ses éclaireurs dans une auberge au croisement des routes de Vallauris et de Cannes. Il demande de faire savoir, à tout un chacun, le contenu des proclamations devenues célèbres depuis : « Soldats, venez vous ranger sous les drapeaux de votre chef. La victoire marchera au pas de charge. L'aigle avec les couleurs nationales volera de clocher en clocher jusqu'aux tours de Notre-Dame. »

C'est le début d'une périlleuse traversée des Alpes jusqu'à Grenoble, suivie d'une remontée vers Paris où il reprend le pouvoir le 20 mars pour « Cent jours », jusqu'au 22 juin 1815, date à laquelle il est contraint d'abdiquer en faveur de son fils. Il sera ensuite exilé à Saint-Hélène où il mourra le 5 mai 1821.

UNE ANNÉE DE CÉLÉBRATIONS

Le bicentenaire du débarquement de Napoléon à Golfe-Juan et le passage héroïque de l'Aigle impérial dans les 42 communes du chemin qui le mènera à Grenoble, vont être largement célébré cette année. Un programme extrêmement riche et varié a été mis au point par l'association Action Nationale des Elus pour la Route Napoléon (ANERN) associée à nombre d'acteurs touristiques, sportifs et institutionnels de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur et Rhône-Alpes. Tous ont œuvré à un triple objectif :présenter un calendrier culturel, festif, touristique et sportif ouvert au plus grand nombre de spectateurs, aménager et pérenniser les itinéraires touristiques et enfin donner toute l'ampleur attendue à ce bicentenaire tant au niveau national qu'international.

Sur la route qui a conduit Napoléon de Golfe-Juan à Grenoble, devenue la Route Napoléon en 1932, des reconstitutions, des expositions, des visites guidées, la sortie d'un parfum « Napoléon 1815 » spécialement conçu par la Maison Galimard à Grasse, des randonnées à pied, à vélo, en VTT, à cheval, en moto, en voiture ancienne, 2 CH ou électrique, en parapente, ou en vol à voile, des épreuves sportives (triathlon « Les Fitdays MGEN », semi-marathon à Vizille), des projections de films, des livres, des conférences, des causeries, des démonstrations de danse du 1er empire, un concours d'éloquence de jeunes avocats à Nice, la mise en place d'un parterre de roses "Chapeau Napoléon" au domaine de Gap-Garance, des concerts, des créations théâtrales sur Napoléon, des ateliers pédagogiques, des fêtes révolutionnaires, des repas napoléoniens… et bien d'autres événements encore.

RECONSTITUTION DU DÉBARQUEMENT A GOLFE JUAN

Parmi les rendez-vous à ne pas manquer : les reconstitutions historiques organisées sur cette route Napoléon, au départ et à l'arrivée.

• A GOLFE JUAN (Alpes-Maritimes), du samedi 28 février au dimanche 1er mars. Trois jours d'événements, avec le débarquement de Napoléon à Golfe-Juan. Au programme : le débarquement, un spectacle de cavalerie, la simulation d'une bataille avec plus de 200 "reconstituteurs" français, italiens, tchèques…, des défilés et revues des troupes par l'Empereur, un spectacle pyromélodique et l'installation d'un village napoléonien avec bivouac, comme à l'époque. Du dimanche 1er au samedi 7 mars, une partie des reconstituteurs à cheval prendra la route de Grenoble empruntant, le chemin historique et établissant un bivouac le soir dans les communes où Napoléon s'arrêta. Près de 330 km seront ainsi parcourus, aux mêmes dates, avec 200 ans d'écart.

• A LAFFREY (Isère), samedi 7 et dimanche 8 mars. Grande reconstitution historique sur la prairie de la rencontre. Participation de 7 pays européens : Suisse, Belgique, Italie, Allemagne, Pologne, Russie. L'empereur, sa Garde son état-major, 250 soldats en uniforme d'époque, 120 choristes, 50 femmes et hommes en costumes de paysans les lanciers Polonais de la Garde à cheval, les marcheurs à pieds au départ de Golfe-Juan feront les chemins de 1815 jusqu'à Grenoble. Le 7 mars de 11 h 45 à 13 h grande reconstitution historique commentée avec 250 soldats : 120 Royalistes et 130 Napoléoniens, 120 choristes, des reconstituteurs civils. La Reconstitution sera suivie par le repas de troupes : partage de la soupe avec le public, exposition, repas du terroir

NAPOLEON FASCINE TOUJOURS

Selon une étude 74 % des tourismes étrangers interrogés placent Napoléon 1er comme le personnage le plus important de l'#Histoire de France. Les Russes, les Allemands et les Néerlandais sont ceux qui ont la meilleure connaissance du personnage historique, tandis que les Chinois et les Britanniques sont les plus intéressés par cette période.