Les fidèles téléspectateurs de «Plus belle la vie» la connaissaient sous le nom de Solange, la grand-mère de Ninon Chaumette. D'autres l'ont connu sur les planches, au théâtre. La comédienne Corinne Le Poulain est décédée dans la nuit de lundi à mardi, des suites d'un cancer foudroyant. Elle était âgée de 66 ans.

Figure emblématique du théâtre et de la #Télévision depuis plus de quarante ans, Corinne Le Poulain était la nièce de Jean Le Poulain, comédien, metteur en scène et ancien administrateur de la Comédie-Française. Elle laisse une fille, la comédienne Julia Duchaussoy, qu'elle avait eu avec le comédien Michel Duchaussoy, décédé en 2012. Julia Duchaussoy est actuellement à l'affiche du «Tombeur» avec Michel Leeb au Théâtre des Nouveautés, à Paris.

Une carrière bien remplie

La comédienne a fait de nombreuses apparitions sur les planches dans des pièces de théâtre de boulevard. Sa carrière a débuté en 1967 dans Quarante carats, de Pierre Barillet et Jean-Pierre Gredy. Par la suite, elle a enchainé les seconds rôle et a joué notamment aux côtés de Louis de Funès, en 1972 dans la pièce Oscar. Très populaire, elle était une comédienne régulière du programme télévisé Au théâtre ce soir.

A la télévision, Corinne Le Poulain a participé à plusieurs séries. Elle a décroché un rôle dans Splendeurs et misères des courtisanes, en 1975, et Sam et Sally, en 1978. Les téléspectateurs l'ont connu aussi dans les policiers Julie Lescaut et Navarro, avant de la découvrir plus récemment dans Plus belle la vie, la série culte de France 3 dans laquelle elle incarnait Solange Chaumette, la grand-mère de Ninon Chaumette.

Corinne Le Poulain était également apparue au grand écran en 1994 aux côtés de Claude Jade et Michel Serrault dans Bonsoir, un film de Jean-Pierre Mocky. A l'annonce de son décès, le réalisateur a salué «une comédienne de grand talent qui n'a pas eu la chance d'être au premier plan mais qui a fait beaucoup de choses au théâtre et à la télévision». Il a souligné son «dynamisme» et sa «joie de vivre».