Cool ! Un article consacré à la Zumba, cette "nouvelle" danse à la mode, ? Et bien non, même si ces mots se ressemblent, ici on parle de Zombies !

Alors pour ceux qui ont moins de six ans et pour les personnes de 70 ans et plus, qu'est-ce qu'un zombie? Le zombie est un mort-vivant, il marche lentement (ou parfois il lui arrive de piquer un petit sprint), il peut même ramper. Mais que lui est-il arrivé pour devenir ce personnage aux membres décharnés, dépourvus de parole? Pour certains, il s'agit de la thèse du grand complot: un méchant scientifique a créé un virus. Pour d'autres, notamment dans la culture créole, un sorcier l'a fait revenir de sous-terre pour s'adonner à son activité préférée: manger des humains, bien vivants eux. La seule méthode pour les renvoyer dans la tombe consiste à leur couper la tête ou à viser cette dernière.

Pourquoi l'a-t-on popularisé?

La première entrée du zombie s'est faite au cinéma. Pour l'anecdote, la société cinématographique de la Hammer, spécialiste des films d'horreur, à petit budget, a tiré jusqu'à la corde les histoires de momies, de loups-garous et de vampires.... Il leur fallait quelque chose de nouveau pour effrayer les gens (et oui, on aime se faire peur). Donc sont apparus les premiers films de zombies, mais la société a fait vite faillite.

Le cinéma: les années 68, le vrai commencement

En 1968, le zombie s'inscrit dans l'ambiance mondiale ( volonté de plus de libertés, drogues, et surtout ambition d'établir un nouveau monde). Partant de cette idée, quoi de mieux que des morts vivants, mangeant les humains et obligeant ces derniers à créer un nouveau Monde. George Romero va surfer sur cette vague et sort "La Nuit des Morts Vivants". Il sortira en tout six films sur ce thème jusqu'en 2010 et inspirera d'autres réalisateurs.

Les jeux vidéo : le support culturel parfait

L'arrivée des consoles Nintendo et Sega dans les années 90 auraient pu permettre la création de jeux sur le thème des Zombies. Mais les deux firmes, avec leurs mascottes respectives Mario et Sonic, sont trop frileuses par rapport au public visé: les jeunes. Il faudra attendre la création de la Playstation (première du nom) pour voir le premier vrai jeu de Zombies: Resident Evil. Ambiance feutrée, des zombies marchant lentement, une jouabilité un peu médiocre (rappelez-vous comment il était difficile de leur tirer dans la tête). Devant le succès de l'épisode, les joueurs auront le droit à une flopée de suites, dont une en Afrique où les zombies marchent sous un soleil de plomb. Dans le monde du jeu vidéo, il y a deux "écoles". Dans la première, les zombies peuvent se jeter sur vous en courant plus vite qu' Usain Bolt (sensations garanties) comme dans les deux opus de "Left 4 Dead". Et dans l'autre, les zombies se déplacent en horde, par exemple dans "Dead rising", profitant de la puissance des nouvelles consoles pour afficher plus d'une centaine de zombies à l'écran.

Quelques dérapages

Le plus connu est celui du célèbre jeu "Call of Duty" où l'on peut voir des zombies nazis. Y-a-t'il un sens caché? Cela reste incompréhensible. Nous avons eu aussi le droit aux Zombie Walk : des gens déguisés en zombies marchant dans la rue, effrayant les enfants au passage. Mais on peut aussi s'amuser avec un jeu de zombies: "Plantes contre zombies", on y gère son petit jardin alors que des zombies veulent rentrer dans la maison ! Heureusement que vous disposez de plantes qui adorent se délecter de chair putride pour vous protéger.

Il existe aujourd'hui énormément de jeux traitant du thème des zombies, preuve s'il en faut que les morts-vivants sont à la mode.

Le vrai renouveau: la bande dessinée

En juin 2007, sort en France le comic américain "Walking Dead" de Robert Kirkman. L'histoire se déroule après l'apparition d'un virus... Un ancien shérif va alors devoir apprendre à survivre dans ce nouveau monde. Les anciennes valeurs du bien et du mal sont mises à mal. La série nous questionne : "Jusqu'où serait-on prêt à aller pour survivre et protéger les nôtres ?" Le 21 janvier 2015 est sorti le dernier tome de la série (j'entends par là le plus récent) intitulé "Une autre vie". Un titre qui veut tout dire. Le comic a donné naissance à une série télévisée splendide, qui a su se démarquer des comics originaux au lieu d'en faire un copier-coller.

Alors pourquoi tant de succès?

Il serait facile d'y voir devant le succès de "Walking Dead" une allégorie du péché. On recommence tout. Notre époque est celle du chômage, des soucis financiers, du sida, du cancer.... Alors pourquoi pas tout recommencer : dans le monde de Walking Dead, l'argent et le racisme n'existent plus et les hommes retrouvent les choses essentielles: la crainte de perdre un proche, l'amour et l'entre-aide. Présenté comme ça, le monde des zombies semble idéal, vous ne trouvez pas ?