C'est lors d'une fête organisée ce dimanche soir à Cannes, que l'actrice s'est vue refuser l'entrée de la boite par le physionomiste chargé de faire le tri des invités. Ce dernier n'aurait pas reconnu la compagne du Président et l'aurait tout simplement refoulée, empêchant la jeune femme d'assister à une soirée people. Julie Gayet plutôt amusée par l'incident n'aurait pas insisté, et se serait retirée sans faire d'esclandre.

Ces soirées très courues dans le monde du show business, font parties des transhumances obligées du festival. Par ailleurs, l'actrice avait organisée sa propre fête ce lundi soir afin de promouvoir la société de production Rouge International qu'elle a créée en 2007. Cette présence à Cannes lui permet de prendre contact avec les différents distributeurs et les maisons de production majeures du #Cinéma international. A bientôt quarante-trois ans, Julie Gayet s'érige en véritable femme d'affaires, et est toujours à l'affût des financements nécessaires, pour soutenir les projets qui lui tiennent à cœur.

La jeune femme, plus connue aujourd'hui pour la relation (non officialisée) qu'elle entretient avec le Président de la République, François Hollande, que pour ses rôles au sein du septième art, est présente depuis le début de la quinzaine du #Festival de Cannes. Se montrant plus discrète en tant qu'actrice ces dernières années, c'est donc comme productrice d'un cinéma indépendant qu'elle est venue soutenir le dernier film du réalisateur roumain Corneliu Porumboiu. Le long métrage intitulé: "Comoara" (le Trésor), sera diffusé ce jeudi sur la croisette. L'oeuvre concourt dans la sélection "un certain regard" dont le jury est présidé par Isabella Rossellini.

Et à moins d'un nouveau contretemps, Julie Gayet sera donc bien présente ce jeudi soir, et foulera le tapis rouge avec ses deux enfants, afin d'assister à la projection de ce film. Elle précise toutefois, qu'elle n'oubliera pas de se munir des invitations nécessaires, histoire de ne pas réitérer la mésaventure de dimanche dernier...