Ces jeunes qui sortent des sentiers battus dans les années 70 vont bouleverser le monde du hard rock (tantôt gros son, tantôt blues flippant). Il faut savoir tout de même que AC/DC veut dire : Anti Christ/Death to Christ....cela annonce une couleur plutôt sympathique quant à l'église ! Mais, ça n'empêchera pas ces jeunes gaillards de se rencontrer en 1973, de se faire un nom avec un premier album indestructible : "High Voltage" sorti en 1975. Un "must" dans l'histoire ! A l'époque, Bon Scott, le chanteur, pantin rebelle avec ses Jean's troués, son torse poilu, et ses cheveux style caniche ébourriffé, met le feu aux poudres avec sa voix décalée, presque enrouée mais puissante, et son côté non conformiste dans ses allures de prince déchu. Vous êtes prêts pour l'enfer ? Un enfer que nous aimons parce qu'il nous chauffe à petit feu jusqu'à température dépassant les 10 000 degrés !

Les albums et les tubes

15 albums studio, (je ne parle pas des compilations, ni des bandes sons). En 1976, après le succès mondial de "High Voltage", AC/DC sort "Dirty deeds done dirt sheep", un album intermédiaire qui touche mais moins sensationnel...et voici le paroxysme absolu en 1977 : "Let there be rock", qui va nous transporter loin, très loin dans la #Musique ! Un guitariste de génie y est pour quelque chose. En effet, Angus Young, freluquet, va déstabiliser la foule avec sa prestance endiablée et ses solos à vous couper le souffle (en parlant de souffle, Angus Young en avait besoin, il avait lors d'un concert pris un peu d'oxygène pour se remettre en selle !). Puis en 1978, sort "Powerage", et l'album de la consécration absolue en 1979, "Highway to hell", avec pour les profanes le titre du même nom, qui sera le pygmalion de l'histoire d'AC/DC et son riff connu de tous !

Mort de Bon Scott en 1980

La tristesse est palpable, indéfinissable. Bon Scott meurt, suite à un étouffé par ses propres vomissements et est remplacé par l'anglais Brian Johnson, qui ne fera pas oublier Scott mais qui va perpétuer le mythe avec sa voix moins aigüe et plus rauque. Il sera le nouveau chouchou des fans avec cet album magnifique qui sort en 1980 : "Back in black", le premier album que j'ai écouté quand j'avais 12 ans et qui m'a happé pour toujours. Oui, AC/DC continue ! Pour notre plus grand bonheur ! Je ne citerai pas tous les albums et titres incontournales, mais je dirais qu'en 36 ans, AC/DC a vendu pas moins de 200 millions d'albums !

Ils sont encore avec nous en 2015 !

Je passe quelques albums comme "For those about to rock", "Flick of the switch", ou encore "Ballbreaker" et "Black Ice", pour arriver au dernier en date "Rock or Bust" sorti en 2014. Nous pouvons dire ce que nous voulons mais oui, AC/DC a marqué l'univers musical et même si nous déplorons l'absence de Malcom Young (à la rythmique carrée), le groupe reste dans nos souvenirs et notre avenir....le concert au stade de France étant une référence du succès encore présent de ces bêtes de scène !

Nous irons jusqu'au bout !

N'oublions jamais que ce groupe est l'un des groupes inoubliable du 20 ème siècle ! Angus y a contribué par son jeu de guitariste prodige ! N'oublions jamais Bon Scott, le précurseur, et rendons hommage à Brian Johnson qui a repris avec respect et ferveur la renommée planétaire depuis plus de 20 ans ! Alors, que la magie opère et à vous tous, je dis : LET THERE BE ROCK !!!!!!!!!