Depuis mon plus jeune âge je me sens agressée par les fautes de français et ne peux m'empêcher de reprendre les amis ou la famille. Pourtant malgré ma répulsion envers ces vilaines erreurs, il m'arrive aussi d'en faire et je m'aperçois qu'on peut apprendre tous les jours à ce sujet. Aujourd'hui je me défoule avec ce petit article qui, j'espère, vous amusera.

Une espèce de chat ou un espèce de chat ?

On entend trop souvent « un espèce » alors que l'article s'accorde avec « espèce » et non avec la suite. Et comme « espèce » est féminin, la réponse est donc bien « une espèce » dans tous les cas.

Au jour d'aujourd'hui ou aujourd'hui ?

Sachant que « hui », dérivé du latin, signifie « le jour présent », le mot «aujourd'hui» est déjà à lui seul un pléonasme. Evitons donc de lui rajouter un jour supplémentaire le pauvre !

Induire en erreur ou enduire d'erreur ?

C'est bien évidemment « induire » qui signifie « mener à » alors qu'enduire a un tout autre sens. Les erreurs ne sont pas de la pâte à tartiner non ? On induit donc quelqu'un en erreur !

Je suis allé(e) à Amsterdam ou j'ai été à Amsterdam ?

La réponse est « je suis allé(e) » à Amsterdam. C'est simple, lorsque la phrase induit un déplacement il faut employer le verbe « aller » et non « être ». Je me déplace donc je vais (du verbe aller) et non je suis (du verbe être). Sachez que même les grands auteurs faisaient cette faute très commune.

La plupart des gens veulent ou veut ?

Lors qu'une phrase commence par un déterminant de quantité, le verbe ne s'accorde jamais avec celui-ci mais toujours avec le sujet. Donc dans ce cas on dira « la plupart des gens veulent ». Cependant l'erreur est admise.

Après que je suis revenu(e) ou après que je sois revenu(e) ?

Dans ce cas il est très courant d'employer le subjonctif alors que c'est bien l'indicatif passé qui est correct. Il faut donc dire « après que je suis revenu(e). Je précise qu'il en est de même avec « avant que ».

Tout s'est avéré vrai ou tout s'est avéré ?

Sachant que « être avéré » signifie que c'est vrai, "s'avérer vrai" est donc d'un pléonasme. La réponse correcte est donc « tout s'est avéré ».

Autant pour moi ou au temps pour moi ?

Comme pour toute expression qui se respecte il existe une origine. Lorsque les militaires se trompent dans leurs mouvements, ils sont aussitôt appelés à l'ordre par un tonitruant « au temps ! ». Oups, revenons donc au temps lorsque nous nous trompons.

Tu as l'air idiote ou tu as l'air idiot ? (En s'adressant à une fille)

En regardant la phrase écrite il est facile de s'apercevoir que le sujet est « air » et est donc masculin, quelle que soit la personne à qui l'on s'adresse. Dans ce cas, même une fille peut avoir l'air idiot !

Cette petite liste n'est malheureusement pas exhaustive car le français est une langue bien difficile. Ne trouvez-vous pas ? #Education #Enfance