The Cure: des jeunes anglais révolutionnent la musique

Au début des années 70, un groupe de jeunes anglais révolutionne le monde de la #Musique et commence à nous faire vibrer aux sons psychédéliques presque basiques mais planants avec un son différent, et un jeune Robert Smith ambitieux et encore adolescent.

Le groupe se fait connaître par son originalité. Sa musique "after punk" ou New wave nous fascine déjà et jette sur le monde un style différent de ce que nous connaissions. Un ryhtme de batterie bien carré, une basse très présente, la guitare envoutante de Robert Smith et un synthétiseur arrangeur de fond.

Pourquoi les Cure font un tabac ?

Nous nous souvenons de "killing an arab", "Trust", "A forest" ou encore "Play for today", toujours d'actualité au bout de presque 40 ans! Le groupe se démarque dans les années 80 quand le leader nonchalant Robert Smith adopte une coiffure crêpée et un maquillage sommaire, sans oublier un style vestimentaire plutôt cool avec un vêtement ample et des pompes hautes que tout le monde s'empressera d'acheter. Qui n'a pas ressemblé à tonton Smith ? Crise d'identité que beaucoup de jeunes ont connus ! La voix de Robert Smith, comme une sensualité à vous faire hérisser les poils de corps et avec laquelle nous dansions, immobiles, comme en transe, en bougeant juste le buste et les mains !

L'album phare des "Cure"

En 1989 sort l'album "desintegration", monument de la pop gothique avec des titres comme "lovesong", "more than this", "fascination street" et l'indémodable " lullaby" où l'arraignée, à l'image de Smith, nous transporte au rythme d'une composition enchanteresse. Nous sommes presque dans les années 90 et la concurrence est superbe, avec Depeche Mode, U2, The sisters of mercy, The clan of Xymox et tout ce petit monde se diffuse en boite de nuit (la belle époque !).

Et maintenant ?

Bien que Robert Smith ait pris du poids et est presque méconnaissable, nous ne pouvons nous empêcher de monter le son pour écouter des titres cultes. Même si le groupe a perdu de son âge, il reste et restera une révolution indéfectible dans le monde de la musique ! Personne ne pourra jamais refaire ce que les "Cure" ont fait. Et nous ne voulons pas d'un erzatz comparatif qui ne marcherait que sur une seule jambe.