Après l'excellente série B Turbo Kid, l'Étrange Festival persiste et signe avec une nouvelle pépite comico-trash so eighties.  Une farce zombiesque qui nous replonge dans la parano post-chikungunya. Une thérapie digestive qui allie traumatises scolaires et fous-rires sanguinaires. - Oui, ça rime. Un peu de poésie dans ce monde avarié où les poulets sont des meurtriers. - Que de finesse, décidément. Au diable la littérature, il est temps de buter des enfants !!!

Le pire lundi de la Terre

Cooties, un film de Jonathan Milott et Cary Murnion. Avec : Elijah Wood, Rainn Wilson, Alison Pill... Date de sortie inconnue. 

Dans une petite école élémentaire, une élève ingurgite un nugget de poulet infecté par un virus qui la transforme en zombie. Elle va à son tour contaminer les autres enfants qui vont s'en prendre aux enseignants...

Sur papier, Cooties a tout l'air d'un film entre potes un peu foutraques. A la réalisation, on retrouve d'illustres inconnus.  Au scénario, Leigh Whannell aka "Mister Insidious"  et Ian Brennan, co-créateur de la série Glee (gloups). Au casting : l'ex-hobbit Elijah Wood qui poursuit sa reconversion dans les #Films du genre (après le poussif Maniac et le sympathique Open Windows) - le délirant Rainn Wilson tout droit échappé de la série The Office - et Alison Pill dans le rôle de la petite blondinette mignonne qu'on a déjà vu quelque part (The Newsroom). Oui, dit comme ça, ça pue le direct-to-dvd qui ferait notre bonheur entre deux soirées pizzas. 

L'Étrange Festival porte bien son nom. Cooties est une agréable et jouissive surprise. Un torrent d'insanités, d'humour potache irrévérencieux, et de scènes gores qui tâchent plus bêtes les unes que les autres. Un gros délire prépubère  dans la lignée des ZAZ (le collectif David Zucker, Jerry Zucker et Jim Abrahams, à l'origine de la non moins culte saga des Y a-t-il et autre Hamburger Film Sandwich). Un shoot nostalgique du temps où il faisait bon de se marrer devant des hectolitres de conneries : Evil Dead VS Braindead. Un plaisir coupable régressif, qui n'oublie pas pour autant de disséminer une habituelle critique sociétale, prétexte à ce jeu de massacre : l'Amérique a l'éducation qu'elle mérite. A l'image de cet élève, né le 11 septembre, et qui rêve de devenir Marine pour buter du barbu !!!

Cooties  est une excellente récréation en cette rentrée. Un futur classique qui donne tout son sens au "lundi de m***" qui vous attend. #Séries TV #Cinéma