Le Jury du Prix Nobel de Physique a décidé de récompenser ce mardi 6 octobre les chercheurs Takaaki Kajita et Arthur B. Macdonald pour leurs travaux sur les neutrinos.

            L'existence des neutrinos a été supposée dans les années 1930 avant d'être découvert expérimentalement en 1956 par Frederick Reines et Clyde Cowan. Ces particules minuscules, produites par réaction nucléaire ou de très forte énergie (comme celles présentes dans le soleil), nous traversent à raison de plusieurs milliers de milliards à chaque instant. Ils sont très difficiles à étudier car très difficilement perceptibles et ont longtemps été pensés comme des éléments de masse nulle. Cet élément de la famille des leptons serait capable de se décliner sous trois "saveurs" (électronique, muonique et tauique).

 

            Les neutrinos ont suscité l'interrogation de la communauté scientifique pendant de nombreuses années . En effet, sur les relevés effectués, il était constaté que le nombre de neutrinos était différent à l'arrivée par rapport à celui d'origine, laissant ainsi penser que certains se volatilisaient. Les travaux de monsieur Kajita et Macdonald ont mis en évidence l'oscillation de neutrinos, prouvant ainsi que ces derniers ont une masse, aussi faible soit elle. La découverte d'une masse chez ces particules permit par la suite de résoudre l'énigme de l'inégalité entre le nombre de départ et celui d'arrivée des neutrinos. Certains, de par leur réaction aux oscillations avaient changés de saveur. La mise en valeur d'une masse chez les neutrinos remet en cause les théories du poids de l'univers tant le nombre de cet élément est conséquent. Une étape intermédiaire à celle du poids de l'univers sera l'estimation de la masse de chaque saveur de neutrinos.

           

            Les deux chercheurs recevront en accord avec le prix Nobel la somme de 855 000 euros (divisé par deux) . Dans la compétition des Nobels doivent encore être délivrés ceux de la chimie mercredi, de la littérature jeudi, de la paix  vendredi avant de conclure avec celui de l'économie lundi prochain. #Histoire #Innovation