Trouver une #Lecture où nous sommes certains de passer un bon moment, sans savoir ce que contiennent les ouvrages, n’est pas forcément aisé. Toutefois, s’il y en a bien un qui sort du lot, méritant l’attention des lecteurs, c’est bien "Noble semaine(s) en famille(s)". Lisa Giraud Taylor nous plonge au cœur d’une histoire de famille(s) au fin fond de la Grande-Bretagne, où se mêlent une panoplie de sentiments et d’émotions, allant de l’amour à la haine en passant par la colère, avec malgré tout un #Humour franc et authentique qui caractérise l’auteur.

 

Sa plume aiguisée nous dépeint une fiction où Charlotte, dit Miss C, se retrouve aux prises avec les familles d’un Comte extraordinairement extravagant (le Comte Whitmann-Burke) dont elle est l’avocate, suite au décès inattendu et très discuté de ce dernier. Tout ce petit monde se retrouve rassemblé et immobilisé dans le château du Comte en question, lors d’une tempête de neige sans précédent, empêchant toute circulation pour cause de routes impraticables pendant plusieurs jours.

 

Charlotte n’avait pas prévu de se retrouver coincée entre Dame Elizabeth, la Comtesse ; épouse officielle et légitime du Comte, Fiona, la maîtresse, et leurs enfants respectifs, tous issus du même père : le Comte Whitmann-Burke. Et ce n’est pas pour lui plaire. Ce genre de cohabitation à plutôt le don d’exacerber son mécontentement, sans retenue aucune.

 

Elle, qui d’ordinaire fait la Une des tabloïds, est du genre à sortir tous les soirs en additionnant les hommes et les beuveries, les dérapages et autres extravagances, vit cette situation comme une véritable claustration. L’arrogance de la comtesse et sa suffisance affichée agacent Charlotte au plus haut point, ajoutée à la clique de gamins, adultes, mais pour le moins particuliers, et les crises d’hystérie d’un personnel de maison singulier. Le tout offre alors toutes les conditions nécessaires à rendre les événements des jours à venir très cocasses.

 

Décidée à ne pas se laisser marcher sur les pieds, Miss C aura le répondant incisif, voire acerbe, ce qui amènera inévitablement les différents protagonistes à des joutes verbales hilarantes, pour le plus grand plaisir du lecteur. Lisa Giraud Taylor est de ces auteurs possédant un style qui pique là où ça fait du bien. Et quand on y a goûté, on en redemande ! "Noble semaine(s) en famille(s)" est un roman vif, drôle et burlesque, où les cocasseries s’additionnent et où le lecteur est assuré de passer un moment agréable. Parce qu’après tout, n’est-ce pas ce que nous cherchons parfois dans nos lectures ?

 

Informations sur le livre :

Titre : Noble semaine(s) en famille(s)

Auteur : Lisa Giraud Taylor

Editions : Thebookedition

ISBN : 9791095081005

Prix : 13 € format papier, 7 € format numérique

 

"Avenue des mystères" de John Irving

Essai : "Délire très mince", peut-être pas tant que ça ! #Livres