Norvège en force

Quand on parle de #Musique électronique, on pense souvent à la French Touch bien de chez nous, des rythmes urbains de nos amis anglais, de la Trance néerlandaise, de la House suédoise, mais qu'en est-il de la Norvège ? WeAreCastor et Pegboard Nerds sont là pour défendre leur nation. Cependant, il y a un artiste norvégien qui, de par son parcours atypique, son lourd passé et son background musical, mérite amplement d'être mis en lumière. Cet incroyable artiste dont je parle s'appelle Savant - Aleksander Vinter de son véritable nom.

 

Un parcours touchant

 

On lui diagnostique un autisme dès son plus jeune, couplé à un syndrome d'Asperger qu'on appelle communément syndrome de Savant, donnant des aptitudes impressionnantes dans des domaines particuliers, et généralement une mémoire bien supérieure à la moyenne. Les années passent, et alors que la vie sociale se complique face au regard intolérant des autres, il se passionne de plus en plus pour la musique. Cette passion sans limite le pousse à demander à sa mère, sans le sou, un ordinateur afin d'être en mesure de composer toutes les mélodies qui lui traversent l'esprit. Dès lors, il utilise des logiciels réellement sommaires avec une envie débordante d'exprimer sa créativité. Et puis il découvre FL Studio, et obtient alors de nouvelles façons bien plus adaptées de composer ses morceaux.

 

 

Son esprit, façonné pour la musique, le mène à composer beaucoup de chansons, énormément de chansons, en réalité plus de 10.000. Le norvégien n'est pas avare en créations et dévoue sa vie entière à cette passion qui est devenue sa seule et unique source de revenus.

 

Un son que vous n'entendrez nulle part ailleurs

 

Savant, c'est une couche d'Electro-House, une couche de Dubstep, une couche de Chiptune, une couche de Pop, une couche de Metal, une couche de Reggae, une couche de Hip Hop, une couche de Rap, une couche de Disco, une couche de musique classique... À la fin vous obtenez un mille-feuilles musical délicieux qui, dans votre esprit, vous paraissait tout à fait indigeste.

 

 

Ses inspirations sont variées et le monsieur se refuse à se restreindre. La musique n'a pas de frontière, et il le prouvera en composant des musiques dépassant les étiquettes, les conventions, les normes établies. Il se joue du concept de bonne ou de mauvaise musique. Il a une identité forte, qu'il n'hésite pourtant pas à remettre en question d'un album à l'autre.

 

Il utilise le nom de ce syndrome pour mettre en avant cette spécificité qui a été pour lui un fardeau à porter durant toute son enfance, face à des gens qui ne le comprenaient pas. Ce syndrome est en même temps un fardeau et un don avec lequel il doit composer.

 

Interview d'Admiral T #Célébrité