C’est par un résumé tranché de l’éditeur que l’on vient à se poser des questions auxquelles on n’avait pas pensé, ou pas osé se poser avant. Changer de vie du jour au lendemain est un risque qu’il faut savoir calculer au mieux avec l’éventualité de ne pas trouver ce que l’on cherche.

 

Dans "Demain je pars", c’est Hugo qui s’interroge du haut de sa jeunesse. Il est bien né, comme on dit, issu de la petite bourgeoisie, certes, avec un travail agréable, une belle union, mais où tout paraît bien dessiné, trop bien d’ailleurs, trop lisse. Il est là son problème. Ça pourrait en agacer certains qui ne comprennent pas que d’autres se plaignent alors qu’ils ont tout pour être heureux. Tout ? Pas si sûr ! Parce que ce Tout ne se cantonne pas qu’au matériel ! L’existence d’Hugo est cadencée de manière immuable, il s’y ennuie pour finalement y être malheureux. Tout est à sa place, et rien ne bouge. Alors bien sûr, il n’y a pas de place pour des surprises.

 

Son chemin de vie, il ne le voyait pas du tout de cette manière. Il va tout retourner sans un regard, un peu égoïste comme comportement, mais il est vrai qu’on a qu’une vie, et de ce fait tout l’intérêt réside dans la possibilité de la vivre selon ses désirs. Personne n’a le droit de juger dans ces conditions !

 

Hugo veut vivre, vibrer, explorer à deux cents pour cent ce que la vie est en mesure d’offrir, et tant pis si pour cela il doit tout bousculer. À tout vouloir changer, il arrive parfois qu’on dépasse les limites de l’acceptable, y compris celles du bien, tombant dans les méandres du mal et ses turpitudes empoisonneuses.

 

Laurent Leoncini nous projette à la suite de son personnage dans une histoire déroutante, intense, qui éveillera des émotions franches chez le lecteur. L’écriture est énergique, ardente aussi, tout en demeurant facile et directe. Après, que l’on apprécie ou pas reste la propriété de chacun. Cela dit "Demain, je pars" est à découvrir, avec peut-être une pointe de second degré !

 

Informations sur le livre :

Titre : Demain, je pars

Auteur : Laurent Leoncini

Editeur : Librinova

Prix : 4,99 euros (Format numérique)

 

La Closerie des Lilas, lieu culte pour le plus beau prix littéraire

Le 104, le Centre culturel dans le 19ème arrondissement de Paris #Livres #Paris culture #Roman