L'#Italie a peut-être vu la naissance de l'orgue de Barbarie, mais je pense qu'il s'agit d'une hypothèse fantaisiste. Agnès Courdavault et son mari Roger Duhamel sont tous les deux des tourneurs d'Orgue de Barbarie. Pendant qu'il tourne la manivelle elle chante au pied d'un orgue de barbarie, sur les places et les trottoirs. Elle entonne des chansons francophones.

 

Cet instrument étrange, l'orgue de Barbarie, permet de faire de la #Musique mécanique à vent. Avec sa sonorité particulière, l'orgue de Barbarie accompagne les chanteurs des rues depuis le XVIIe siècle. Je passerai sur l'origine du nom puisque plusieurs hypothèses plus ou moins farfelues existent. Par contre, je dirai qu'il en existe de plusieurs modèles, des petits, des moyens et des grands.

 

Cette arrière grand-mère a rapidement effectué des études littéraires et exercé beaucoup de petits métiers. Elle a été facteur mais pas d'orgues de Barbarie avant de devenir, avec son mari, tourneurs d'orgue de Barbarie, manivellistes. Elle s'est essayée au théâtre et à la photographie. Mais sa passion est d'abord de vivre. Elle écrit des poèmes et est membre de comité de lecture, dont celui de Jointure depuis 1984 ainsi que Poésimage font elle fut responsable entre autres de l'organisation de "la nuit de la poésie débraillée".

 

Agnès ne publie pas beaucoup et par goût uniquement en groupe. Elle a ainsi participé à des revues telles que Le Cerf-Volant, à des anthologies comme Poésie à Paris, ou à des ouvrages collectifs comme Renaissance de la maison des Ormes. Elle a aussi publié un recueil dans l'année 2000 "Au bar Andalou" publié par le cercle Les Adex.

 

Agnès et Roger ne restent pas statiques au même endroit à présenter leur musique. Ils participent à des événements comme les "weekend end" des Ormes chez Christine Guilloux. Ils hantent aussi les festivals. Ils viennent soutenir en chanson leurs copains organisateurs de manifestations. Je les ai vus animer la rue principale à Montmeyan dans le Var lors du festival de poésie organisée par Richard Taillefer, poète. Dans ce vieux village médiéval, il faisait bon entendre Agnès pousser la chansonnette tandis que Roger tournait la manivelle.

 

Chaque année, le couple continue de prendre des course et de participer à des stages de perfectionnement. Agnès Courdavault et Roger Duhamel seront encore présents au festival de poésie Montmeyan en PoéVie les 5 et 6 août 2016. Venez les entendre, vous ne perdrez pas votre temps.

 

La Légende du Roi Arthur

Anatole France est une femme ! #Chanson Francophone