Quand on parle d’indépendance au niveau artistique dans tous les domaines confondus, le mot solitude nous vient presque immédiatement à nos esprits. Mais si les artistes se veulent de plus en plus indépendants, c’est peut-être pour qu’ils puissent se créer une bulle dans le but de donner le meilleur d’eux-mêmes pour que vous et moi profitions d’un moment inoubliable et plein d’imagination.

  

Voici 2 avantages et 2 inconvénients à être un artiste indépendant :

  

  • Construire sa bulle

Quand l’artiste est indépendant, il peut davantage se concentrer et proposer des choses différentes, des créations différentes. Une bulle protectrice qui permet de se figer pour mieux extraire le meilleur de soi dans le monde artistique et sortir parfois des sentiers battus. Ce cocon de bien-être en solitaire peut parfois amener l’artiste à se surpasser et à inventer ou à créer un nouvel #Art, qui sait.

  

  • Un certain goût de liberté

C’est l’artiste et lui seul qui va faire ses propres choix , il va diriger le cours de sa carrière artistique. Chose pas évidente mais à force de persévérance, on y arrive un jour ou l’autre. Liberté de faire les choses à leur façon pour ce qui est artistique. Aucune limite, choisir où le vent emmènera l’artiste, l’imagination débordante d’où va aller toutes les choses à entreprendre et la création est sans borne.

 

Voilà pour ce qui est des deux avantages les plus importants à être un artiste indépendant. Maintenant la vie d’artiste n’est pas toujours rose. Pour vous donner une petite image de ce qu’est la vie d’un artiste indépendant, (tous genres confondus) voici deux “inconvénients” à vouloir être en solitaire.

  

  • Galère financière

Si l’artiste se lance dans l’indépendance, personne va aider à financer son projet, si ce n’est peut être l’entourage ou les amis. C’est vraiment à eux à se débrouiller. Trouver un éditeur, une maison de disque. C’est la loi de la jungle. Et les artistes indépendants ne sont pas tous riches comme Crésus. C’est vraiment ça le souci pour un artiste indépendant. Le premier, celui qui fâche un peu. Et comme le budget de la culture en Suisse (pas partout nous sommes accord), s’effrite un peu, et est à la limite du rouge (j’exagère un peu j’avoue), c’est d’autant plus compliqué d’être un artiste indépendant. Mais ayant discuté avec des artistes indépendants, le premier inconvénient à être indépendant est celui de se gérer financièrement. Pas facile tous les jours mais quand la passion est en nous, cela donne de la force pour avancer. A eux de créer de l’invraisemblable et de se démarquer des autres indépendants.

  

  • Une solitude pesante (ou pas)

A mon avis, ce n’est peut-être pas un inconvénient flagrant, mais il y a quand même un grand moment de solitude qui pèse sur l’artiste indépendant. Prenons un exemple : un peintre, s’il se met à son compte dans un premier temps, rendons-nous à l’évidence, il est seul, il travaille dans son coin, et après et seulement après, il fait des rencontres grâce à des partages de passions et de créations. Mais tant qu’il ne s’est pas fait un nom dans le domaine, la solitude est malheureusement bien là. Et c’est, je pense, valable pour tous les artistes indépendants.

 

En même temps, il a peut-être décidé volontairement de devenir artiste indépendant mais je me demande si à un moment donné, il n’y aurait pas une légère tendance à une triste solitude. L’important étant de sublimer l’art et faire des créations pour soi en premier temps et ensuite pour les autres. Solitude, manque d’entourage éventuellement mais surtout cette force en soi de donner, et ensuite recevoir tout le bonheur du monde en pleine face.

 

Savant, cet artiste unique en son genre

La Légende du Roi Arthur, quand vient la fin d'une aventure médiévale #Musique #Société