Arrivées à la quarantaine, certaines femmes le prennent avec drame, quand d’autres l’assument avec légèreté. Ici, Véro nous montre comment, elle, elle l’aborde en mettant en lumière quelques aspects, comme les hommes, que ce soit les ex ou les futurs, le sexe parce qu’après tout à quarante ans ça ne s’arrête pas forcément. Elle nous parle aussi des enfants, des cheveux blancs même si pour certaines ils sont déjà là avant, des rides ; même réflexion que pour les cheveux blancs, des sorties avec ou sans les amis, etc.

 

Donc, ici, Véro dissèque tout, point par point, avec franchise dans un parler direct et sans langue de bois. Tout est examiné à la loupe, l’intime, le superficiel, le réel, dans un esprit un peu journal de confidence ou journal intime. Véro et son passage de la quarantaine, c’est un peu une révolution qu’elle nous présente avec une certaine dose d’humour. Et, bien qu’elle conserve une jeunesse d’esprit à toute épreuve et qu’elle le revendique, elle constate tout de même que le temps file à vive allure.

 

Elle divorce, puis s’entiche d’un homme plus jeune qu’elle, son "Troubadour" comme elle le nomme. Soyez certains qu’à quarante ans, nous ne sommes absolument pas vieilles, du moins pas encore, il faudra patienter quelques années avant de pouvoir nous affubler de cette distinction. Véro nous fait donc part de ses petites révoltes, ses tumultes intérieurs et ses intolérances à certains termes. C’est le cas, par exemple, avec le mot "cougar", une expression qui l’insupporte ou quadragénaire qui l’incommode parce qu’elle ne le trouve pas en accord avec la réalité de la condition féminine d’aujourd’hui. Parce que rien que le mot à lui seul résonne comme une vieillerie.

 

À quarante ans, nous ne sommes, certes, plus toutes jeunes, toutefois nous sommes encore très loin d’être âgées, pas encore séculaires, ni antiques. Qu’on se le tienne pour dit !

 

Donc, cet ouvrage présenté un peu comme un journal de bord est sympathique, avec des moments de drôleries plaisants. Un peu décalé, il permet de passer un bon moment parce qu’on le traverse dans la bonne humeur. Il n’est pas nécessairement réservé aux personnes ayant atteint ou dépassé quarante ans. Au contraire, il peut être lu par tous, et toutes, mais avec une dose de second degré.

 

Informations sur le livre :

Titre : Au secours ! J’ai 40 ans (depuis 4 ans)

Auteur : Gaëlle Renard

Éditions : Charleston

ISBN : 9782368120361

Prix : 17 €

Format Kindle : 10,99 €

 

Central Park, Guillaume Musso, XO Editions et Pocket

Au cœur des forêts, Christian Signol, Editions Albin Michel & Le Livre de poche #Livres #Lecture #Roman