"Le langage n'est pas limité à la mélodie des phrases échangées : il se développe à travers des situations. Tout fait du monde extérieur ou du monde intérieur, dès qu'il est perçu, peut être exprimé et interprété par le langage. Situation et langage sont étroitement associés et solidaires" (Préface de la méthode. Voix et images de France, 1961)

La communication est un échange entre un locuteur qui produit un énoncé destiné à un interlocuteur sollicité généralement par l'écoute et/ou par la réponse explicite ou implicite (selon le type d'énoncé). On ajoute à cela, le cadre physique, spatio-temporel de l'acte de communication et les facteurs psychologiques tels que l'intention des sujets, les rapports entre les interlocuteurs, les connaissances qu'ils partagent, etc...

Publicité
Publicité

qui doivent être également pris en compte.

Pour une meilleure illustration, citons quelques définitions de la "situation de communication" présentées par certains chercheurs. Ducrot et Todorov précisent à cet effet : "On appelle situation de discours l'ensemble des circonstances au milieu desquelles se déroule un acte d'énonciation (qu'il soit écrit ou oral). Il faut entendre par là à la fois l'entourage physique et social où tout acte prend place, l'image qu'en ont les locuteurs, l'identité de ceux-ci, l'idée que chacun se fait de l'autre [...], les événements qui ont précédé l'acte d'énonciation [...]" (1972, p.70).

Jean Dubois ajoute : "La situation de communication est définie par les participants à la communication dont le rôle est déterminé par je 'ego', centre de l'énonciation, les dimensions spatio-temporelles de l'énoncé sont symbolisées par la formule je, ici et maintenant" (2001, p.94)

Ces définitions montrent clairement la présence constante des sujets-participants ainsi que l'environnement physique et spatio-temporel.

Publicité

Par ailleurs, de nombreux travaux comme ceux de Sophie Moirand (1979) ont montré qu'une situation de communication peut couvrir deux formes distinctes, c'est-à-dire orale ou écrite. Pour ce qui est de l'ordre oral, celui-ci se caractérise par la spontanéité du message, la présence réelle du destinataire, la proximité de la réponse et la possibilité d'une interaction puisque c'est "en situation". Quant à l'ordre scriptural, il se caractérise par l'absence du récepteur, l'éloignement ou l'absence de réponse mais il est plus élaboré car c'est "hors situation". Tout cela conduit à distinguer entre la forme orale dans laquelle le message se construit par l'articulation via l'acte d'audition et la forme écrite dans laquelle le message se construit par la graphie via l'acte de lire.

Se situant dans une perspective de l'écrit, une situation de communication ne se limite pas à la différence entre le code oral et écrit mais nécessite un certain nombre de composantes (un émetteur, un récepteur, un message, un code...).

Publicité

Par situation d'écrit, nous entendons une situation de communication écrite, impliquant des scripteurs écrivant à (et pour) des lecteurs lisant des documents produits par des scripteurs/producteurs et/ou une réception ayant lieu dans un lieu et à un moment précis, pour une raison donnée et avec des objectifs spécifiques.

L'arrivée de l'approche communicative, a fait donc connaitre à la didactisation de l'écrit un renouvellement conséquent. Les recherches sur les situations d'écrit qui se sont intéressées soit à l'énonciation, soit aux règles de construction des textes, ont fait en sortes de rénover les pratiques d'enseignement de la communication écrite et de prendre en considération l'ensemble des domaines et des situations de #Lecture qui se sont largement élargies.

Surdité, langue des signes, ces concepts mal compris de la population

Le jour où j'ai appris à vivre", Laurent Gounelle, éditions Kero Pocket #Art