Bonjour Sélène ! C’est avec grande passion que j’ai découvert ton recueil "Le Lamento des ombres", paru cette année chez Edilivre. Comment décrirais-tu ton univers poétique ?

Ma poésie est une poésie symboliste, sombre et marquée par le merveilleux car elle aborde des thèmes propres au fantastique. Les poètes qui m'ont le plus influencée sont Charles Baudelaire, Arthur Rimbaud, Emile Verhaeren, Heinrich Heine et Edgar Allan Poe.

 

Si j’avais une baguette magique, et que je t’offrais de partir en voyage avec un auteur célèbre où irais-tu, avec qui, et comment passeriez-vous votre séjour ?

J’irai à Sintra au Portugal avec Amélie Nothomb que je trouve drôle, loufoque et mystérieuse… Pourquoi Sintra ? Car je rêve, un jour, de visiter le palais de Pena qui est considéré comme le plus bel exemple du romantisme du 19ème siècle au monde ainsi que le palais de la Regaleira dont les jardins sont remplis de symboles mystiques, de trésors cachés tels que des passages secrets, des tours gothiques et des murs fortifiés en pierre…

 

Quelles sont les plus grandes joies que tu as connues en tant que poétesse ?

Ma première publication ainsi que les belles rencontres que j’ai pu faire lorsque j’ai participé à des salons du livre…

 

Que souhaiterais-tu dire à tes lecteurs en particulier, et aux amoureux de la poésie en général?

Cette très belle citation de Paul Eluard: "La poésie doit être faite par tous. Non par un. Toutes les tours d’ivoire seront démolies, toutes les paroles seront sacrées et l’homme s’étant enfin accordé à la réalité qui est sienne, n’aura plus qu’à fermer les yeux pour que s’ouvre les portes du merveilleux."

 

Dans ton dernier recueil, tu cites Chateaubriand : "Ce qu’on dit d’un malheur, qu’il n’arrive jamais seul, on le peut dire des passions : elles viennent ensemble, comme les Muses ou comme les Furies". Penses-tu que cette maxime s’applique à tous les artistes créateurs ?

Non pas spécialement… Cette maxime peut s’appliquer également à des personnes qui ne pratiquent aucun #Art… Certains de mes lecteurs, je pense, d’ailleurs, peuvent se reconnaître dans ces mots… 

 

Pour conclure, je termine avec une citation de Françoise Sagan qui me touche particulièrement : "J’ai aimé jusqu’à atteindre la folie. Ce que certains appellent la folie, mais ce qui pour moi, est la seule façon d’aimer". Quel est ton ressenti quant à ces deux phrases ?

Pour moi, il existe plusieurs façons d’aimer… Aimer jusqu’à atteindre la folie est souvent destructeur… Aujourd’hui, je recherche plutôt la tranquillité et l’harmonie sur le plan amoureux, je ne veux plus vivre les affres de la passion.

 

Te remerciant, je te laisse le mot de la fin…

A vous qui me lirez… Que mes poèmes vous transportent dans le Royaume de la Nuit, là où quelqu’un vous prendra en sympathie et vous montrera quelque chose… Quelque chose qui appartient à l’âme…

Thomas Chaline : guitariste, poète, biographe

La poésie ne serait-elle plus désormais qu'un simple sujet du baccalauréat ? #Femmes #Lecture