Lorsqu’à seize ans elle reçoit un médaillon surmonté d’un cristal et gravé de caractères inconnus, Maylis est loin de s’imaginer que son existence va littéralement s’en trouver modifiée. Bien malgré elle, elle va mettre les pieds dans un univers mystique, la poussant à faire des choix cornéliens tout comme à se résoudre à certains sacrifices pour évoluer dans ce milieu inimaginable pour elle et pourtant bien réel.

 

Ses ancêtres lui ont légué un bien étrange héritage pour lequel  elle va devoir se battre au cœur de paysages fantastiques et fabuleux, par ailleurs si bien décrits par l’auteur qu’on s’y croirait. Dans ce #Roman fantastique, on est emporté entre magie et héritage ancestral au décor de Provence dans la forêt des Landes.

 

Maylis, héritière d’une histoire mystique

 

Isabel Sorelh dans un clin d’œil pointe du doigt à travers ces pages, la nature que l’Homme, destructeur en puissance, ne peut s’empêcher de malmener, comme pour transmettre un message aux lecteurs. L’héroïne au tempérament aventureux et audacieux trouve sa place aisément, peut-être trop aisément, dans ce chamboulement qui intervient dans son existence, néanmoins, elle provoque chez le lecteur l’envie de la suivre page après page pour comprendre ce que ses ancêtres attendaient d’elle en la faisant héritière de ce médaillon et de leur histoire. Ce qui amène à se sentir bien dans ce roman, c’est justement Maylis que l’on peut associer à n’importe quelle jeune fille adolescente de notre époque, de notre monde, sans en faire trop.

 

"Poussière d’étoiles", un beau pari !

 

Isabel Sorelh a fait un pari avec cet ouvrage et celui-ci est pour le moins très réussi. Son style est fluide et parfaitement compréhensible. Les descriptions des paysages sont enchanteresses et si le lecteur à l’imaginaire facile, il n’aura aucun mal à se projeter dans les contrées où se déroule l’histoire. Quant aux détails de l’histoire en elle-même, on aurait assurément souhaité par moments qu’ils soient un peu plus recherchés avec des explications peut-être plus complètes pour affiner l’ensemble. Cela aurait apporté un plus.Tout comme le titre un peu commun, déjà utilisé à plusieurs reprises par d’autres auteurs, pourrait rendre difficile la recherche de l’ouvrage par les lecteurs sur les moteurs de recherches. Toutefois, on ne pourra pas en tenir rigueur à l’auteur, car au final on passe un excellent moment de #Lecture et d’évasion tout à fait dépaysant dans les pas de cette adolescente absolument attachante. Retenons également que cet ouvrage n’est qu’un début puisque c’est le tome 1, intitulé "Les nébuleuses diffuses". Attendons la suite pour continuer le voyage avec Maylis !

 

Jean-Luc Reichmann, "T’as une tache, pistache !", Éditions Michel Lafon

Un cri silencieux, Cindy B, Editions Edilivre #Livres